Il y a le ciel, le soleil et (bientôt) la mer

Jour 2 des vacances : « réveil-matin 8 h, j’me réveille comme une fleur », l’hôtel bouillonne déjà d’activité, les vacanciers écourtant leur nuit pour reprendre la route et pouvoir poser au plus vite leur serviette sur les plages méditerranéennes.

Une douche, ramassage des affaires, Chérimari emmène Timouton à la voiture le temps pour moi de vérifier si on n’a rien oublié dans la chambre, le petit déj’ sera pour plus tard. Dehors, 25 °C plein soleil, ciel azur, sans nuage, et les cigales sont déjà à la fête. (Excusez mon enthousiasme hein, mais en bonne bretonne pur beurre plus habituée au crachin qu’au cagnard, ben on a d’un coup l’impression d’avoir changé de pays).

Les filles et moi sortons vers le parking. « Mais où est passé Timouton ? » Chérimari pendu au téléphone (à 9 h du matin, je rêve) ne l’a pas vu depuis… quelques minutes (hum, hum, au secours), je retourne vite galope à la réception, en pensant à la route passagère tout près et retrouve mon numéro3 planqué derrière le bar à s’enfiler un petit pain frais piqué dans la corbeille. Ni une ni deux, je me fais discrète dans le hall, le ramène à la voiture, en profite pour traiter Chérimari de père indigne et autres noms d’oiseau au passage, et confirme définitivement que les hommes sont incapables contrairement à nous, les femmes, de faire 2 choses en même temps.

Départ : objectif plein de courses pour la semaine (on s’est fait avoir l’an dernier à remplir le caddie le dimanche, plus jamais) et à boire pour la voiture chez l’Edouard le plus proche et on commence à descendre la route à lacets. Nos esprits se détendent un peu à la vue du panneau « St Tropez« , yes, on tient le bon bout ! Pique-nique du midi en route, sous les arbres car ça cogne déjà bien, et arrivée ENFIN dans nos pénates estivales à 14 h. Ouf !

Le camping semble super, le mobil-home ultra-propre et à l’ombre, à quelques pas de la plage. Le temps de décharger la voiture, de sortir les maillots au fond de la cantine au fond de la voiture, et on se retient pour ne pas courir sur le chemin… Au bout du chemin, la plage… Enfin les vacances peuvent commencer !

 

Advertisements

Une réflexion sur “Il y a le ciel, le soleil et (bientôt) la mer

  1. Pingback: Le chouchou du vendredi « maman est en haut !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s