Passage aux aveux

Comment ruiner sa réputation en 10 secondes et passer du niveau « parfaite » que je m’échine à maintenir, au 36ème dessous : un grand merci (alors là vraiment, hu hu) à LuckySophie qui m’a gentiment tagguée sur 5 choses inavouables, à coucher sur cette page, ici donc. Heureusement qu’il y a l’écran, j’vous l’dis, ça va sauver un peu les meubles du naufrage. Après ça je crois que ceux qui me fréquentent « en vrai » me verront d’un oeil différent (pas trop quand même ?)… Une grande inspiration, c’est parti ! 

  1. Je suis capable de manger en cachette. Si. La honte. C’est bien pour ça que j’ai participé au nogrignotagemonth en septembre. J’interdis formellement aux z’enfants de grignoter entre les repas, rapport aux « 5 fruits et légumes par jour », « ne pas manger trop gras, trop salé »… vous connaissez la chanson. Mais dès qu’ils ont le dos tourné, je peux me planquer dans le placard de la cuisine pour enfourner un carré de chocolat, ni vu ni connu. Enfin pas tout-à-fait, car il m’est déjà arrivé de me faire prendre la main dans la boîte par une petite voix derrière moi « Tu fais quoi ? », et de répondre, la bouche pleine, la honte je vous dis : « Oh rien ! ». Bon c’est pas systématique, hein je ne suis pas boulimique non plus !
  2. Marie-chouineuse est mon deuxième prénom. Une émission de télé sur les rapports parents-enfants, Linette qui perd son bébé la semaine dernière dans Desperate Housewives, un film banal, et je pleure (enfin je renifle discrètement d’abord pour ne pas attirer l’attention) à chaudes larmes. Je suis un excellent public pour toutes les séquences émotion, sous les grandes moqueries de Chérimari.
  3. Mon comportement en voiture peut être celui d’une vraie furie. Je ne supporte pas les machos, les gens qui me collent au train, ceux qui n’avancent pas, ceux qui regardent 36 fois quelle direction ils doivent prendre, ceux qui ne mettent pas leur clignotant (au secours), les mal garés (ce sont les pires), les propriétaires de 4×4 qui se croient tout permis (je les hais), et j’en passe… La voiture pour moi c’est l’endroit où je m’autorise toutes les grossièretés possibles et imaginables, car je maîtrise à peu près mon langage ailleurs, surtout devant les z’enfants. Mais dans l’habitacle, impossible de me retenir. Parfois ça me joue des tours, car je peux insulter quelqu’un que je n’ai pas reconnu et que je connais en fait très bien (ça m’est déjà arrivé, je ne dirai pas le nom du destinataire même sous la torture).
  4. Depuis que les z’enfants ne sont plus des bébés, je ne les entends plus pleurer la nuit. Non, jamais plus. Bizarrement c’est Chérimari qui se lève maintenant, quand un doudou a voulu fuguer du lit de son jeune propriétaire, ou que Miniprincesse ne trouve pas la lumière pour le pipi nocturne. Moi je dors sur mes deux oreilles. En vrai, je fais très bien semblant, car je les entends presque autant que lui, mais j’estime que je me suis suffisamment levée ces dernières années, quand lui n’entendait vraiment rien (syndrôme de la surdité nocturne masculine, mon oeil) donc je passe la case départ, je ne touche pas les 20 000 € et je vais directement dans mon lit.
  5. Le remplissage bi-mensuel du caddie, c’est toujours moi qui me le tape. Donc il m’arrive « d’oublier », de temps en temps, de rapporter quelque chose de mon Intermarket, à savoir toujours le même produit, le sacro-saint pack de bières. Déjà parce que je trouve que ça pèse un âne mort dans le chariot, et une fois que c’est dedans, tu as juste la place pour un sac de pommes et un paquet de couches, et là tadaaaaaaaaaaaam les courses c’est fini. Ensuite parce que je n’en bois pas. Est-ce que je lui demande de m’acheter mon maquillage ? Non. Donc régulièrement je fais l’impasse, même si en faisant la liste devant lui, j’ai noté « bières ». Et en revenant, s’il me demande : « Ben t’as pas pris les bières ? », je réponds en toute inoccence : « Miiiince, trop bête, j’ai oublié. » Avec une tête de Caliméro, ça passe comme une lettre à la Poste.  J’aurais du prendre des cours de comédie (idée de cadeau, au passage).

Bon eh bien, je pense qu’on a fait le tour, j’ai fait soft, j’ai dans mon tiroir des choses encore inavouables en réserve, mais ça je les garde pour moi ! Merci Sophie !

2 réflexions sur “Passage aux aveux

  1. Génial ! Je suis rassurée, tu n’es pas absolument parfaite juste presque parfaite !!! Merci beaucoup de t’être prêtée au jeu…et tu sais que tu peux taguer qqn à ton tour, histoire de te sentir moins seule à passer aux aveux….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s