Stratégie anti-froid

A moins d’habiter dans des contrées ensoleillées qui n’ont guère connu de températures négatives, genre en Corse pour bien résumer, à force de rafales, de gel, de neige et de verglas, on finit par réaliser que l’hiver est vite venu, bien trop vite à mon goût. Je n’aime pas déteste le froid, l’hiver qui me semble durer six mois, la nuit tombant à 16h30 et les invasions de microbes. Alors pour parer aux effets dévastateurs du calendrier, j’ai mes chouchous qui me permettent de faire digérer la pilule, et de rêver à des jours plus cléments.

  • la crème pour les mains « le Petit Marseillais » : les mains d’une maman, c’est bien connu, passent beaucoup de temps dans l’eau, entre les bains des z’enfants, le lavage avant de passer à table, le ménage quand on oublie de mettre des gants… Au bout de deux jours, on se retrouve bien vite avec une peau de crocodile (d’ailleurs pour faire la photo, je me suis enduit les mains de crème, sinon le gros plan était dévastateur !). Ça pique, ça tire, ça rougit, c’est beurk. Donc on n’oublie pas la crème, et les mains disent merci (en applaudissant, des deux mains, ha ha). Un parfum discret, une structure onctueuse, pas de film gras après application, elle est parfaite.
  • dans le même esprit, le baume lèvres Nuxe : un petit pot tout rond, toujours fourré dans mon sac, pour hydrater les lèvres desséchées.
  • mon écharpe-moumoute et mon béret : plus je vieillis, plus j’ai froid à la tête. Et heureusement pour moi (encore une bonne raison de faire du shopping) les couvre-chefs redeviennent à la mode depuis quelques temps. Je regrette beaucoup l’époque où personne n’aurait eu l’idée de sortir sans gants et surtout sans chapeau, ça fait toujours chic (et moi j’aime ça).
  • un thé fumant dans la matinée, un autre au goûter, entre les deux un bon café : pour se réchauffer, il faut boire chaud (et ça marche). Accompagnés d’une petite gourmandise, cela va de soi (y’a plus rien sur la photo car je l’avais déjà mangé, pardon).
  • et pour le soir, la touche finale glamour : j’ai découvert chez Nature et Découvertes et adopté aussitôt acheté le coussin aux noyaux de cerise, remplaçant de la très sexy bouillotte. (Je n’en ai pas car j’ai toujours eu peur des fuites au fond du lit). Une minute trente au micro-onde et c’est parti pour douillettement chauffer sa place quand votre moitié n’est pas là, et les pieds ensuite. Il peut aussi chauffer la nuque quand on est courbaturé ou être utilisé en « poche de glace » après avoir été placé au congélateur.

Et voilà une sympathique petite sélection qui réchauffe. Ceci dit, rien ne remplace un bon feu, avec un vin chaud (ou pas, à vous de voir…).

 

Publicités

5 réflexions sur “Stratégie anti-froid

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s