La galette sans fève, ça n’existe pas…

Mais chez Covima, si ! La galette est le dessert traditionnel, chaque fois que l’on fête, comme hier soir, l’anniversaire de Misspaillettes en famille. Les autres années, le pâtissier s’en chargeait, l’année dernière j’avais succombé à la folie des cupcakes, mais cette année, soyons fous, je suis revenue à mes premières amours, faites maison. Mes regards se dirigent vers M. et son pâtissier de mari : alors, verdict ?

C’est bon, c’est beau, c’est festif, et c’est encore mieux quand ça cache une fève. Evidemment me direz-vous. Sauf qu’hier après-midi, pendant la préparation de ma galette, j’avais l’esprit encore en plein dans le recensement du matin. Les femmes ont beau savoir faire deux choses en même temps, ce n’est pas gagnant à tous les coups. Au moment où j’enfourne la galette, et que je referme la porte du four, qui vois-je, me narguant sur un coin du plan de travail ? La fève ! Cette imbécile ne pouvait pas se manifester plus vite? Miniprincesse à mes côtés a immédiatement vu ma faute, j’ai ressorti la galette, et sans hésiter, taillant dans le vif, j’ai fait un petit trou dans la pâte, enfoncé la fève dedans, refermé tant bien que mal, en comptant sur la cuisson pour dissimuler la cicatrice. Et on n’y a a vu que du feu ! L’honneur était sauf.

Elle a eu un franc succès à table et a même eu l’honneur d’être reconnue moins sèche que celle du pâtissier, rien que ça. Allez je suis bonne et généreuse, voici la recette :

Pour 6/8 personnes, prép. 20 mn, cuisson 30 mn :

2 pâtes feuilletées, 150 g de sucre glace, 150 g de beurre fondu, 150 g de poudre d’amandes, 2 c. à s. de rhum, 2 oeufs + 1 jaune, 1 pomme, des raisins secs, ou des abricots secs.

– Préchauffer le four sur 200 °C (th. 6-7), mélanger sucre, beurre, poudre d’amandes, oeufs entiers et rhum. Dérouler une pâte sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé. Humecter d’eau le bord de la pâte sur 3 cm à l’aide d’un pinceau.

– Etaler la crème d’amandes en laissant libre le bord mouillé, placer la fève ^-^. Ajouter des lamelles de pomme et des raisins secs (version 1) ou des dés d’abricots secs (version 2).

– Poser la seconde pâte sur la première et souder les bords avec les doigts. Badigeonner le dessus avec le jaune d’oeuf dilué dans un peu d’eau, quadriller avec la pointe d’un couteau la surface, faire une légère entaille au milieu.

– Mettre au four 30 mn et servir tiède ou froid.

Et au moment de distribuer les parts, faire appel au plus petit de la maisonnée pour se cacher sous la table et dire les noms des convives…

Publicités

5 réflexions sur “La galette sans fève, ça n’existe pas…

  1. j’attends pour le recensement moi
    ils doivent passer mais je ne sais pas du tout quand.

    J’en ai fait aussi des galettes cette année
    mais moi je n’ai pas mis de fève, comme je suis grande et juste avec ma mère on s’en fiche
    et comme ça on a pu croquer généreusement dans nos parts de galettes.

    Il me reste un sachet de préparation, j’attends un peu et je ferai ma dernière galette de l’année.

  2. Ben vi , vive les crèpes
    décidément comment réussir a perdre ses kilos avec toutes les fêtes ^^
    après ça sera pâques
    rhoo mais c’est pas possible ça ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s