La quête du gilet à poils

Au début de l’hiver, je me suis lancée dans la chasse au yéti.  Après maintes recherches, j’ai capturé au péril de ma vie l’animal dans le rayon d’une boutique, pour porter fièrement ses poils sur le dos, et cette peau de bête m’a tenue au chaud une bonne partie de l’hiver. Seulement quand on a la mode dans le sang (hum), on transmet ses gênes à ses filles, qui n’ont guère tardé à me réclamer la même chose, surtout quand leur baby-sitter a débarqué un jeudi soir affublée de l’objet de leur convoitise. En matière de tendances, on peut lui faire confiance à cette jeune fille, croyez-moi.   Lire la suite