Love is in the air

A la maison, on est un peu fâchés avec Valentin et sa fête. A table, Chérimari a lancé en toute innocence vendredi soir, surprenant les conversations des belettes : « Hein ? Mais c’est quand la St-Valentin ? ». Innocent, je te dis. Et moi, fêter exprès l’amour ce jour-là, ça ne me tente pas plus que ça, je préfère à la limite qu’on me fasse une surprise lors d’une toute autre occasion – regard appuyé vers l’interlocuteur précédent – ou sans raison particulière. En bref, si on m’oublie le 14, je m’en fiche comme de ma première dent.  Lire la suite