Voir la vie en blonde

Je ne suis pas blonde. Je l’étais enfant, puis je suis devenue châtain clair. Si je n’étais pas obligée de cacher un certain nombre de cheveux blancs qui se multiplient chauqe année depuis ma vingtaine, merci Maman, je serais… châtain sans doute aujourd’hui. Après des essais divers, variés et pas toujours réussis, j’en suis revenue au blond. J’ai décidé de camoufler les intrus sans passer par la couleur, que je réserve pour ma cinquantaine, soit dans très très longtemps. En attendant, je passe par les mèches, finalement je considère que c’est ce qui me va le mieux, et c’est ce qu’on me dit aussi. En plus je gagne de la valeur ajoutée, c’est même mon voisin qui l’a déclaré dimanche. Je te remercie, les compliments, c’est toujours bon à prendre, hein, quelle que soit la façon de le dire. Et on ne va pas se fâcher, les voisins c’est pratique pour garder ta tribu quand tu en as besoin.

En revanche, les clichés vis-à-vis de la blonde (en général) ont encore de beaux jours devant eux. Ce week-end toute la famille était réunie pour un anniversaire, chacun (note le masculin) a donc pu y aller de sa petite réflexion, que je me garderai bien de détailler ici, ayant à coeur de sauvegarder tes chastes oreilles. Je ne le prends pas mal, le second degré et moi étant très bons amis depuis fort longtemps. J’en rajoute même, au cas où ils manqueraient d’inspiration, et ça fait bien rigoler cinq minutes.

Le blond,ça s’assume. N’est pas blonde la première brune décolorée venue. Cette couleur véhicule encore tout un tas d’images, d’idées reçues et de caractéristiques qu’on n’attribuerait jamais à une brune. Niveau « physique » déjà. Heureusement que pour l’instant je ne touche qu’à mes cheveux et pas aux autres parties de moi-même, sinon je ne serais plus bonne à grand-chose. Les regards sont différents aussi : je le sens bien, ça capte plus l’oeil, moi-même je l’avoue, mes yeux se dirigent souvent vers les enfants et les adultes (plus rares) blonds quand j’en croise, sans aucun préjugé. Je ne dis pas que je préfère, mais que ça attire le regard. Il ne manque plus que la main dans les cheveux, on se croit presque à Malibu. (J’ai déjà les lunettes de soleil, merci, je ne les sors pas pour faire mon intéressante mais pour protéger mes yeux, nuance).

Sinon, être blonde peut aussi avoir des avantages : quand tu fais une bourde, on t’excusera plus vite ; si tu ne comprends pas quelque chose dans la seconde, idem. Enfin tu peux compter sur des blogueuses bien intentionnées pour te faire comprendre l’actualité.

Enfin, ta tête pourra bien être blonde, brune (pas rousse, ils n’aiment pas), tes chers z’enfants seront toujours là pour te lancer un joli « Maman, t’es bien comme ça » ! C’est bien là le principal.

 

Publicités

4 réflexions sur “Voir la vie en blonde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s