Subtil avril…

L’année qui a suivi notre arrivée dans notre lotissement, les services municipaux ont planté toute une rangée de petits arbres dans notre rue. Les premières années, maigrichons et fluets, ils se sont sagement contentés de pousser, banals et anonymes. Lire la suite