Près d’ici, ou là-bas

source : Office du Tourisme de St Malo

Ceci est un raccourci facile, pour donner un très bref aperçu de ma région telle que je l’aime, côté Morbihannais (photo du haut, pour ceux qui ne connaissent pas) et Côte d’Emeraude. J’ai sélectionné ces deux images-là, parmi bien d’autres, la Bretagne étant riche de tant de paysages variés qu’il est impossible d’en faire l’inventaire sur un seul billet. Moi-même, je n’en connais qu’une partie. Je vis en Bretagne depuis ma naissance, j’y ai grandi, toute ma famille et celle de Chérimari, aussi loin qu’on soit remontés jusqu’à aujourd’hui (c’est-à-dire pas très loin, personne ne s’étant attelé encore à la généalogie), est bretonne. Mais pas bretonne version marin, bateau de pêche et coiffes de dentelle en tuyau de poële. Non chez nous, c’est le côté sud-est, couleur champs de blés, rivières, collines, vaches dans les prés, avec un goût de cidre fermier mêlé au petit-beurre nantais. Je sais, Nantes dans ou hors-Bretagne, le débat est toujours vif, mais allez donc demander à la Duchesse Anne ce qu’elle en pense. Bref.

Mes souvenirs bretons, ce sont les étés chauds (à l’époque), les balades à vélo sur les petits chemins, les plages de Loire-Atlantique (voir le paragraphe précédent pour la question des départements), les crêpes, la kermesse de mon école de campagne, le stand de galettes-saucisses, le Parlement de Bretagne à Rennes, où j’ai fait mes études.

La Bretagne est belle mais un peu fraîche. C’est un coin où on n’est pas si malheureux, selon moi, il y manque juste un peu de chaleur, et ce serait parfait, jamais trop loin de la mer non plus. A la réflexion, je dois bien avoir quelques gênes d’un ancêtre ayant vécu sous les tropiques pour que la chaleur me manque tant.

C’est sans doute pour ça, que pour les vacances d’été, on délaisse notre Bretagne pour lui préférer des coins où on grapillera quelques degrés, comme ici :

là :

et surtout, surtout, là (doigts qui tremblent et yeux larmoyants) :

Mon coin de France où je rêve de retourner, c’est le Var en particulier, et tout le sud en général.

Pour Chrys et Zaza, un « lundi-mardi » parmi tant d’autres.

Advertisements

6 réflexions sur “Près d’ici, ou là-bas

    • Je pense qu’elles reflètent ce qu’on en garde quand on la quitte : la mer, un ciel jamais sans nuages, le bleu, le gris, tout cela mélangé…

  1. J’ai de très bons souvenirs des deux fois pendant lesquelles j’ai passé des vacances (estivales) en Bretagne: des balades de toute beauté et quelques délices sucrés!!! Par contre l’eau est un peu fraîche (mais on s’y fait!).

    Merci pour ta participation à nos lundis (et désolée pour ma lecture tardive!!!)

  2. Pingback: Juillet en indigo « maman est en haut !

  3. Pingback: Prolongations estivales « maman est en haut !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s