Un peu de douceur dans un monde de brutes

Chez nous on n’est pas super-démonstratifs. Les grandes effusions, les sentiments bruyants, les déclarations en veux-tu en voilà, ce n’est pas vraiment dans les gênes. Question d’éducation sans doute. Bizarrement, autant j’étais plutôt à l’aise avec ça quand les z’enfants étaient tout petits, autant une certaine pudeur -je ne sais pas si le mot convient bien, je ne parviens pas vraiment à nommer ce sentiment- s’installe au fur et à mesure qu’ils grandissent. Lire la suite