Entrez dans la danse

Passer toute la semaine en répétitions, sentir le stress monter jour après jour. Oublier les nuits complètes, et quand on dort, en rêver. Tout préparer à la salle. Le vendredi soir, se contenter d’un goûter léger car rien ne décide l’estomac à se dénouer. Revérifier le sac pour le dixième fois : eau, appareil photo, trousse à maquillage, épingles à chignons, pinces à cheveux, portable, mouchoirs. Surtout ne pas oublier les costumes.

Arriver à la salle fébrilement, constater avec effroi que la file d’attente des spectateurs s’allonge. Se faufiler dans les coulisses, esquisser un demi-sourire aux autres danseuses, ne pas se sentir capable d’en faire plus.

Ouvrir les portes, déchirer les tickets d’entrée, dire « bonsoir, bonne soirée » comme un perroquet, distribuer les programmes.

Faire un bisou aux filles, leur souhaiter de bien danser. Filer se changer, et s’amuser que l’extinction des lumières décide même les plus bavards à se taire.

Sourire à la vue du diaporama du groupe des petits. Ecarquiller les yeux au passage du groupe de Miniprincesse, sur « Copacabana », s’étonner encore et toujours de son aisance sur scène, comme si elle avait des années d’expérience derrière elle.

Laisser passer encore une ou deux danses, aller s’échauffer dans les coulisses, répéter avec les autres une dernière fois.

S’installer derrière les rideaux et attendre que le noir se fasse pour se mettre à sa place, sur scène. Sentir son coeur battre à tout rompre, et la bouche s’assécher, respirer, s’obliger à calmer les tremblements des jambes.

Au démarrage de la musique, commencer les comptes dans la tête. Partir avec les autres, penser à regarder droit devant soi, à bien pointer les pieds, à suivre celles du devant. Laisser Adèle remplir l’espace, la scène, ma tête, mes bras et mes jambes. Être dans une bulle. Avoir l’impression qu’on vient de commencer alors que la musique s’arrête et que les lumières s’éteignent.

Sortir de scène dans l’obscurité, sous les applaudissements, recueillir les félicitations des autres groupes, des copines présentes dans la salle, de la famille venue tout exprès. Redescendre petit à petit sur le sol, et se sentir bien.

Avoir les larmes aux yeux sur le texte « Cet amour » récité par Jeanne Moreau, admirer la grâce et le savoir-faire des ados.

Sourire quand Misspaillettes danse à son tour, sur une musique africaine, bien dans son élément, en rythme avec les copines.

A l’entracte, rejoindre la buvette bondée pour servir à boire, distribuer les bonbons, et quand tout le monde est contenté, sortir s’aérer pour échapper à la fournaise de la salle.

Rejoindre les spectateurs pour la deuxième partie. Ressentir l’émotion sur la danse des adultes, sourire sur « Shut up and let me go« .

Rentrer tard, se dire que demain ça ira mieux, le rodage étant passé. Samedi, après la fin du spectacle, il faudra enlever toutes les chaises, sortir les plantes, balayer la salle, plier le rideau blanc, rendre les costumes.

Et une fois le travail terminé, se retrouver avec toute l’équipe et notre prof, pour partager un verre de champagne, un petit biscuit, se féliciter mutuellement, et se dire que le gala, cette année, était vraiment chouette. Décompresser, rire, échanger les premiers souvenirs.

Se coucher bien après une heure du matin, les yeux et les oreilles remplis de jolies choses, s’endormir comme un bébé, en pensant qu’on a vraiment bien fait de s’inscrire, cette année (et qu’on resigne pour la saison prochaine, aussi)…

Merci à C. pour cette excellente année, et ce superbe gala !

 

Publicités

6 réflexions sur “Entrez dans la danse

  1. Pingback: A l’eau ! « maman est en haut !

  2. Pingback: Maman est en haut !

  3. Pingback: Soirée marathon | Maman est en haut !

  4. Pingback: Deux heures "entre parenthèses" : gala de danse 2013 | Maman est en haut !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s