Les z’enfants ont vu… Cars 2

Le jour de sa sortie, (même pas peur), nous avons emmené les z’enfants au cinéma pour l’épisode 2 de Cars. Temps pourri = enfants qui s’ennuient = activités d’intérieur, pour eux piscine et cinéma pendant les vacances de Chérimari. Ma préférence en cas de pluie va nettement à la proposition n° 2,  je déteste les piscines (j’en ferais bien un billet, tiens). Bref, donc Cars2, en 3D, les lunettes en plastoc sur le nez.

De quoi ça parle : Flash McQueen et Martin la dépanneuse reprennent la route pour de nouvelles aventures. Les voilà partis pour courir le tout premier Grand Prix Mondial, qui sacrera la voiture la plus rapide du monde ! Mais la route du championnat est pleine d’imprévus, surtout lorsque Martin se retrouve entraîné dans une affaire d’espionnage international. Ecartelé entre son désir d’assister Flash McQueen dans cette course particulièrement difficile et celui de mener à bien sa mission top secrète, Martin se lance dans un voyage bourré d’action et une course-poursuite explosive sur les routes du Japon et de l’Europe, suivi par ses amis et regardé par le monde entier. Sur la route, Flash et Martin trouveront de l’action, des agents secrets, de redoutables méchants et adversaires décidés sur les circuits automobiles…

Ce qu’on en a pensé : nous n’avions pas vu le premier épisode lors de sa sortie, et nous sommes rattrapés au moment de sa diffusion à la télé dernièrement. J’avoue que je penchais plus pour « Kung Fu Panda2 » à cette séance, mais les z’enfants, Timouton en tête (passionné de tout ce qui possède 2 ou 4 roues, 1 moteur et cumule bruit+vitesse)(c’est pas un garçon pour rien) ont choisi Cars.

Cars n’est pas mon dessin animé préféré, malgré une animation réussie, de l’humour, des voix françaises (Guillaume Canet et Gilles Lelouche) qui collent bien aux personnages, de l’action, de la vitesse. J’ai apprécié aussi les petits détails en clin d’oeil lorsque l’histoire se déroule au Japon, en Italie, à Paris ou à Londres (la vision que les américains ont du monde m’amuse toujours, particulièrement quand ils touchent à l’Europe).

En revanche, pour ma vision d’adulte, heureusement qu’il y avait la mission d’espionnage en trame, sans cela l’histoire du Grand Prix seul ne tenait pas trop la route. Mais pour les z’enfants, cela complique la compréhension ; ils ont ont été un peu perdus dans l’histoire, entre Flash et sa course et Martin en pseudo-espion. De plus le message « écolo » sur le carburant propre est un peu tiré par les cheveux.

Rien à voir avec ce que Pixar nous a offert jusqu’ici, loin de la qualité de Toy-story, pour ne citer que celui-là. Le fait d’être des habitués des salles, notamment pour les dessins animés, nous rend sans doute aussi exigeants… La bonne surprise avant le début du film a justement été le court-métrage Toy-Story « vacances à Hawaï » très drôle qui leur a beaucoup plu, c’est d’ailleurs la première chose dont ils ont parlé à la sortie !

En conclusion, sans être un coup de coeur, Cars2 est réussi, donc ne vous en privez pas pendant les vacances…

Publicités

12 réflexions sur “Les z’enfants ont vu… Cars 2

  1. C’est pour ça que les enfants regardent les films mille fois: ils comprennent chaque fois un peu plus …. enfin, c’est ma théorie 🙂

    • C’est vrai que Flash Mac Queen se fait un peu voler la vedette dans cette version. Mais sinon cela aurait été le risque d’une répétition p-e…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s