Pas de maquillage dans ta trousse, ma chérie !

Le week-end, j’aime prendre mon temps pour le petit-déjeuner, ne pas avoir l’oeil rivé sur l’horloge de la cuisine comme en semaine, traîner, reprendre une tartine, boire mon mug de café tout en lisant le journal ou un magazine qui attend que je lui prête un peu d’attention (ce qui horripile Chérimari, chacun ses manies après tout).

Samedi matin, donc, j’étais en pleine lecture de notre quotidien régional, le calme avant la longue journée de vide-armoire qui nous attendait -j’en reparle bientôt.

Et en sommaire, ce titre attire mon attention : « Des écolières interdites de maquillage et de talons ». Curiosité oblige, j’ai filé direct à la page 3, survolant l’Europe et sa crise au passage, pour prendre connaissance de l’article, proche de notre vie quotidienne.

A Ploudalmézeau (Finistère), le conseil d’une école primaire a interdit à ses élèves « de venir à l’école maquillées, de porter des talons, des jupes ou shorts courts, des tongs ou sabots plastiques« . Rien d’anormal à mon sens, excepté que le fait de trancher et de l’écrire noir sur blanc dans le règlement de l’établissement pose déjà question sur le look adopté par les enfants les jours de classe. Je note au passage qu’on ne parle pas d’un collège, mais bien d’une école primaire.

Mais j’ai failli tomber de ma chaise (et renverser mon petit-déjeuner) au paragraphe suivant, quand la journaliste cite la réaction d'[une maman ayant deux filles dans l’école : « C’est du sexisme ! Une atteinte à la liberté des femmes !« . Ses filles « sont revenues en pleurs et ont rangé leurs jupes« . Elles mettent parfois du mascara et du gloss. « C’est ma liberté de parent« , dit-elle.] source Ouest-France.fr

Et là, je ne peux pas m’empêcher de réagir : parler de sexisme oui, quand il y a discrimination garçons/filles à l’école, dans les épreuves sportives par exemple. Ici il s’agit d’une remise au point vis-à-vis d’un code vestimentaire, je vois rarement des garçons de primaire porter des mini-shorts…

Mais là où j’ai vivement réagi, c’est par rapport à la soi-disant « atteinte à la liberté des femmes« . Pardon ? On parle bien ici de filles de CM2 ? Oui, « habillées comme des femmes », dixit la directrice de l’école. Vous m’excuserez mais je ne considère pas mon aînée de bientôt 11 hivers (née en début d’année) comme une femme, pas non plus comme une ado, à qui on pourrait (notez le conditionnel) autoriser gloss, mascara et talons hauts ! Même à 12-13 ans, je trouve ça limite, mais c’est mon avis, et il n’engage que moi.

Certes, quand j’étais âgée d’une dizaine d’année, on passait à cette époque directement de l’enfance à l’adolescence, depuis, le niveau pré-ado a fait son apparition, les jeunes sont plus mûrs que nous au même âge, etc, etc. La comparaison s’arrête là, car dans quelques courtes années, avec mes belettes, j’y aurai droit moi aussi (youpi). Mes filles ne sont pas du tout garçons manqués, ce sont de vraies filles, adeptes des futilités féminines, que cela soit dans les vêtements, les bijoux fantaisie, le vernis à ongles… Mais hors de question de sortir de la maison ainsi ! Miniprincesse piquant régulièrement dans ma trousse à maquillage en a fait les frais plusieurs fois, et a été priée de se débarbouiller avant de monter dans la voiture.

A l’inverse de cette dame, moi je suis choquée justement par le fait que le corps de nos enfants (et les filles particulièrement) soit de plus en plus « érotisée ». Et quoiqu’on en dise, cela commence dès la petite enfance, le grand dieu marketing passant évidemment par là. Je ne trouve pas normal de déguiser de toutes jeunes filles (puisqu’il ne faut plus les considérer comme des petites filles à 10 ans, même si cela me reste en travers de la gorge tout-de-même) en mini-short ras les fesses ou minijupes. Si on ajoute à cela le maquillage, on atteint l’exemple parfait de baby-bimbo, comme le disait si bien cette blogueuse dans un billet que je vous invite à lire ici. D’autant plus que  cette école n’interdit pas « les shorts ou jupes portés avec des collants », ce qui n’est pas du tout la même chose.

Pour moi, éduquer signifie aussi interdire, notamment dans le sujet vestimentaire, et Dieu sait si les conflits à la maison existent déjà dans ce domaine.

J’estime que ma liberté de parent s’exerce à la maison et dans le cadre familial. L’école étant le premier niveau de sociabilisation des enfants, l’endroit où on apprend à vivre ensemble dans le respect des règles de politesse, des adultes et des autres enfants, des lieux collectifs (mais oui, on n’écrit pas des injures sur le mur des WC), ma liberté individuelle de parent s’arrête à sa porte (plus ou moins, on peut toujours donner son opinion sur la vie de l’établissementpar le biais des associations de parents d’élèves). Comme dans la société, la notion de liberté est confrontée à celle des autres, elle ne doit pas dériver ! En cela, est-il un meilleur exemple pour nos enfants que l’apprentissage de la vie en société, à l’école ?

J’ai trouvé la décision de cette directrice et du conseil d’établissement pleine de bon sens, sachant qu’elle n’allait certainement pas attirer toutes les sympathies…

Ma lecture achevée, et puisqu’on en parlait dans les médias dernièrement, je me suis demandée si finalement, le retour de l’uniforme n’aurait pas un tout petit peu de bon… Votre avis ?

Publicités

10 réflexions sur “Pas de maquillage dans ta trousse, ma chérie !

  1. Je suis sidérée par l’avis de cette maman, interviewé, je crois qu’on ne vit pas dans le même monde …moi j’ai appris le respect, la tolérance, mais aussi la politesse, et l’école n’est pas là pour remplacer les défilés de mode, je suis certaine que ce genre de chose ne serait même pas venu à l’idée des gamines il y a 15, 20 ou même 30 ans!Au moins, avec l’uniforme, pas de différences, pas d’affichage de marques et de différences de milieux sociaux, et surtout pas de comportement étrange qu’adoptent certaines gamines que je croise parfois dans les rues…

    • On a toutes aimé avoir de jolies choses et les montrer aux copines à l’école, mais ce n’était pas dans ces proportions. Ce qui m’étonne c’est que les parents cautionnent…

  2. Je suis entièrement de ton avis, du début à la fin de ton article !!
    Ayant deux garçons, ce problème-ci ne devrait pas se poser. Mais je n’aimerais pas que tous les deux reviennent de l’école en ayant l’occasion de me dire :  » Eh ben, Marie, elle se maquille avec des gros pâtés rouges sur les lèvres / elle met des shorts où on voit sa culotte / et j’en passe ». Déjà que Tilou nous dit parfois que sa préférée, elle était coiffée comme ça et qu’elle avait une robe comme ci… Alors si les gamines se font encore plus remarquer !
    Comme toi, j’en viens à la conclusion qu’un retour à l’uniforme serait une bonne chose, en argument supplémentaire, ça éviterait aux petites filles d’emm… pendant une heure leurs parents pour le choix des habits du matin !

  3. c’est sûr que certaines enfants sont parfois fringuées comme des collégiennes! L’année de mon remplacement en maternelle, je trouvais vraiment étranges les attitudes, comportements vestimentaires des CM1/CM2… Et de me dire que oui, beaucoup de choses ont changé depuis mon propre CM2 (il y a 16 ans!), que j’étais loin d’être aussi « mûre » au même âge (et dans la tête, le sont- elles vraiment?)

    Pour ce qui est de l’uniforme, je dois dire que je ne collectionnais pas spécialement les jolies fringues étant petite, mais c’était qd même un plaisir pour moi le jour où je mettais tel pantalon qui m’allait mieux que mes autres, tel pull qui faisait ma fierté… Quand ce n’est pas dans l’excès, ça fait du bien aussi de se démarquer!

    J’ai travaillé trois ans comme caissière pendant ma licence, et non, franchement, le retour à l’uniforme, je n’adhère pas. Le modèle choisi va convenir à certaines morphologies, et pour peu que l’on soit trop petit/grand, maigre/gros… bref, parfois, l’uniforme… lol

    • Oui c’est ça, le changement s’opère au CM, plusieurs mamans me l’ont déjà fait remarquer pour leurs enfants… Pour l’uniforme, je suis d’accord avec toi, je ne pensais pas à l’uniforme type « école britannique » (je suis allée en Irlande, et franchement l’assortiment chaussettes hautes-minijupe n’est pas toujours seyant), mais plutôt à quelque chose de commun dans le type de vêtement ou la couleur. L’autre jour, j’ai vu un reportage en outre-mer (je ne sais plus quelle île) et les collégien(ne)s étaient tous habillés en t-shirt ou polo blanc et pantalon bleu, et c’était pas mal, ce qui ne les empêchaient pas d’accessoiriser leur tenue…

  4. Je te rejoins complètement ! Pour ma part, je dirai « vive l’uniforme ». Ne pas être jugé sur les vêtements que l’on porte à l’école, mais quel poids serait enlevé sur les épaules de nos enfants ! Non ??

    • C’est vrai que les enfants n’étant pas tendres entre eux se mettent la pression très jeunes, notamment sur l’apparence, en se comparant sans arrêt aux autres. Je me souviens d’une réflexion qu’avait eu une des filles sur des chaussures en CP, elle l’a mise une fois et n’a plus jamais voulu la porter ensuite, j’ai mis des semaines à lui tirer les vers du nez, parce qu’une autre élève lui avait dit qu’elle les trouvait moches :-/

  5. Entièrement d’accord ! Et ça me fait du bien de te lire car c’est un sujet ou je m’emporte facilement et j’ai parfois l’impression d’être de la « vieille école ». Ma fille n’a que 4 ans mais je ne peux m’empêcher de faire attention à ce que je lui achète. Pourtant elle aussi aime les talons, les jupes et le maquillage (alors que je ne que baskets, jeans et aucun maquillage ! allez comprendre !). Mais elle comprend que les talons, c’est juste pour se déguiser, que le maquillage c’est pour s’amuser (d’ailleurs, quand elle me maquille, je ressemble surtout à un clown) et qu’une jupe trop courte, se porte avec un caleçon en dessous. Je suis sidérée que des parents ose envoyer leurs filles habillées de cette façon… et c’est repartie, je sens que je m’emporte encore… Mais si je suis sur ton blog, c’est parce que je viens de chez fifi où en attendant le motif du jour je m’amusais à lire les commentaires et que j’ai le motif d’hier si ça t’intéresse 🙂 N’hésite pas ! Bonne journée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s