Vide-(grenier) dressing

Quatre ans qu’on l’attendait. Sans lui, notre suite parentale-salle d’eau-bureau (ça en jette hein ?) se sentait comme un carrosse à trois roues. On en a tiré des plans, brainstormé des idées, consulté des catalogues, métré, calculé, demandé conseil, budgeté. Et on finissait par se rendre à l’évidence : trop cher, trop compliqué, trop impossible, trop on-n’est-pas-des-pros-nous. Lire la suite