Petites attentions

Autre titre possible : cadeau home-made enfantin. Cette année encore, le vieux barbu nous a bien gâtés ; mais la crise étant passée par là, les instructions pour ce Noël 2011 étaient de faire dans le raisonnable, budgétairement parlant. Les objectifs ont été revus (un peu) à la baisse pour chaque z’enfant, et pour les grands. Et personne à ma connaissance ne s’en est plaint. Les gros cadeaux ont été communs et ont permis ainsi de faire plaisir sans une débauche de paquets au pied du sapin. Timouton s’est même bien amusé avec -et nous a beaucoup parlé de- l’un de ses plus « petits » cadeaux (tout est relatif), c’est dire si parfois on se creuse la tête bien inutilement.

Le râté de ce millésime était pour ma pomme, je suis bonne à aller échanger le cadeau de Chérimari, choisi pourtant bien en avance cette fois (l’homme est coutumier du cadeau acheté H-24) mais pas dans la bonne couleur. L’intention était là, hein, ça sert bien à quelque chose de faire une liste longue comme le bras de jolies choses souhaitées z-et désirées. Bref, n’en parlons plus.

Dans la catégorie à faire fondre mon coeur de maman-guimauve, nous avons eu la jolie surprise au matin de Noël de recevoir Chérimari et moi, chacun sa carte personnalisée avec toute l’attention et l’amour filial dont est capable notre grande Misspaillettes, qui s’était enfermée dans sa chambre au début des vacances afin de confectionner en secret ses petits trésors. Elles rejoindront la boîte à souvenirs qui renferme tous ces petits cadeaux réalisés par les mains des z’enfants. Enfin les plus beaux, parce que certains, hum

La mienne : une carte énumérant tout ce que la belette aime dans ma cuisine, et hop, la fierté qui remonte en flèche. La sienne : un album photo regroupant quelques images de 2011 -que je ne peux décemment pas montrer ici, par respect pour leur anonymat- avec les petits commentaires assortis.

C’est-y pas mignon et dégoulinant de bons sentiments, en ces temps joyeux de fêtes ? Je ne suis pas objective, je sais. Mais on ne peut décidément pas y rester insensible, tout-de-même… malgré une petite faute ici ou là d’orthographe ou de grammaire et contre lesquelles je me bats !

Un petit bonheur pour Eureka.

Publicités

2 réflexions sur “Petites attentions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s