La gourmandise du réveillon : le cake aux dattes

Le passage à 2012 s’est fait cette fois à la maison, et il s’en est fallu de peu qu’on fête le Nouvel An sans cotillons tous les cinq. Ben alors, on vous voit plus aux soirées ? Eh non, quand on passe le niveau « élevage de tribu », les lendemains de fête sont souvent difficiles si on abuse du cocktail explosif coucher à pas d’heure + champagne à gogo. Sans alcool la fête est plus folle. De toutes façons, vu l’état de mon arrière-train, j’étais dans l’incapacité de me trémousser sur une piste de danse, au son des hits 2012. De plus, à entendre Chérimari, cette année « hors de question que [je] me couche après 2 h !« . Laissez-moi rire. Finalement on a dîné, bu et ri avec nos voisins, jeunes parents également et on a regagné le lit après 3h30, en chantant presque « on n’est pas fatigués. » Lire la suite