Mini-fashionista cultivée

Pour Noël, mes belettes ont joué les touristes d’un jour et sont « montées » à Paris, comme on dit en province. A mon grand regret je n’ai pas pu les accompagner, je travaillais ce jour-là, c’est limite en pleurant de dépit que j’avais réservé leurs billets de train. « A nous deux, Paris ! », ce sera peut-être pour cette année, en ce qui me concerne. Chérimari, si tu me lis… Lire la suite