Collectionïte aigüe

Être une fille a de bons côtés. Si on enlève la fichue semaine dont nous fait cadeau Dame Nature chaque mois, accompagnée de l’humeur de bête sauvage qui va bien, et de sa cohorte de douleurs ventrales, dorsales, poitrinales, céphalées, je vous fais grâce des détails crado-beurks. (Donc si je suis comme tout le monde, je ne suis bien dans mes pompes que deux semaines par mois).

Je suis une fille, une vraie (ah ah quelle révélation !). Même si la plupart du temps, comme un garçon, je porte un pantalon, un ceinturon et j’ai les cheveux presque longs. Ce que je veux dire, c’est que plus je vieillis j’avance en âge, la nuance est ténue mais bien là, plus j’accentue mon côté féminin de la force. Je n’ai pourtant jamais été garçon manqué mais je suis de plus en plus attirée par tout ce qui brille, les motifs fleuris, les couleurs, les jolies choses qui me font m’exclamer « han c’est trop joli ! » devant l’air ahuri de Chérimari, hébété de tant de puérilité chez sa douce et frivole moitié. La sensiblerie, voire la chouinerie ne sont pas en reste et ça ne s’améliore pas avec les ans. La faute aux hormones, peut-être. A ma transformation en maman, certainement.

Ce côté « greluche » est parfois présent à tel point que l’accumulation de certaines petites choses aussi futiles qu’indispensables, comme, je vous le donne en mille, des chaussures, des bijoux fantaisie ou des vernis (de toute sles couleurs, même les plus improbables) se transforme en véritable collection. Voilà. Je suis atteinte de collectionite aigüe. Et j’assume. Pour preuve, l’image de toutes ces petites bêtes habituellement coincées comme des sardines dans leur boîte, et que j’ai fait sortir afin de leur tirer le portrait, le dernier craquage les ayant rejoints pas plus tard que jeudi dernier. Vu chez Victoria, il me le fallait ab-so-lu-ment, question de vie ou de mort. On est peu de chose, vous en conviendrez.

On ne fait pas attention à la préparation des ongles un peu bâclée sur ce coup-là, l’auteure étant trop pressée d’appliquer sa nouvelle acquisition 😉

Cadeau Bonux de la séance photo, Timouton tout content d’aider sa maman à ranger, a adoré faire la chenille avec les flacons, ou comment allier l’utile à l’agréable.

Et vous, quels sont vos vernis préférés ?

Publicités

2 réflexions sur “Collectionïte aigüe

  1. J’aime les rouge sombres, ils sont trop beau mais pour l’instant je n’en n’ai pas trouvé un parfait ; sinon j’avoue j’en ai encore plus que toi, c’est complètement fou…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s