Petites news de la semaine #9 (et du week-end aussi)

Aujourd’hui billet bi-couches : après tout, la semaine c’est bien 7 jours avec le week-end inclus dedans, non ? La semaine passée a connu plus de petits bonheurs que de soucis, fallait faire tourner, obligée. C’est parti.

  • grand-bonheur : encore merci à toute l’équipe, au metteur en scène, aux techniciens (eh oh, on n’est pas aux Oscars non plus – pardon) pour tous vos messages, petits mots, commentaires ici ou pour de vrai (comme disent les z’enfants), à l’occasion de mon anniversaire. Les lire ou les entendre m’ont vraiment donné le sourire et fait chaud au coeur et m’ont donné une pêche pendant toute la semaine, fallait bien ça pour ce qui va suivre. I love you, tout ça. Oui bon j’étais quand même la star du jour, j’ai le droit.
  • petit-bonheur : j’ai récupéré les z’enfants très en forme et Félicie Chérimari aussi mercredi soir pour enfin vider quelques coupettes et déguster le Saint-Graal : la tarte aux fraises, dénichée au prix d’une dure quête. Je vous la fais courte (et non pas croûte comme je viens de l’écrire). Je ne comptais pas rester sur mon échec de la veille, et j’ai repris mercredi soir les hostilités envers l’unique boulangerie restant sur ma liste, qui venait juste de vendre la dernière avant mon arrivée. La Covima est une espèce tenace et qui ne connaît pas le renoncement, malgré la pluie battante et son horreur d’être mouillée. Direction le Super V, où la dernière devait m’attendre ; je me suis jetée dessus et ai bien failli la faire valser dans le hall rempli de monde, en glissant sur le carrelage détrempé, trahie par la semelle lisse de mes boots (si on avait été dans un vrai mois d’avril, ensoleillé et sec, ça ne serait pas arrivé). J’ai rétabli mon équilibre comme j’ai pu, la tarte dans une main, le sac et les clefs de voiture dans l’autre. Nous sommes rentrées, moi trempée et elle pas aussi bonne que celle de la boulangerie, mais je m’en fiche j’avais-ma-tarte-aux-fraises.
  • petit-souci : les z’enfants n’avaient sans doute pas l’intention de me faire de cadeau toute la semaine, ils ont été tout bonnement infects, n’ayons pas peur des mots, jeudi et vendredi soir. Le repas a tourné au vinaigre, et la punition n’a pas tardé : Timouton au lit sans dessert, ses soeurs  n’ont pas tardé à suivre. Le foutage de g****e a ses limites, et ma patience aussi. Je suppose que le temps pourri des vacances y est pour quelque chose, je n’ai pas caché mon soulagement à l’approche de la rentrée, et à l’idée de refiler les gredins à leurs maîtresses. Bon courage à elles.
  • grand-bonheur : j’aime le corail. J’aime le lin. J’aime les petites vestes qu’on pourra porter quand il fera beau. Un jour. Chérimari a tout compris, en m’offrant cette jolie veste, déposée sur le lit, hors de ma vue pour que je ne la voie pas tout de suite en rentrant mardi soir. Et j’aime l’idée qu’il se débrouille de mieux en mieux pour trouver le cadeau qui fera plaisir. Comme quoi rien n’est jamais perdu, un homme peut s’améliorer dans ce sens. En même temps, faire plaisir à une femme n’est pas bien difficile, non ?
  • petit-bonheur : retrouver toute la famille samedi pour un anniversaire, voir les z’enfants jouer avec leurs cousins, rire à table, faire la fête pour résumer, ça n’a pas de prix. Et il m’est venu, sur une suggestion, l’idée d’un billet « tableau de famille », qui fera un jour son apparition par ici…C. je suis en train de mijoter quelque chose, je ne te dis que ça.
  • gros-souci : j’aurais mieux fait de m’abstenir. Pas de voter, mais de regarder la soirée électorale. Elle a été dans la même veine que la campagne, entre coups bas, mesquineries et commentaires dans le vide. Entre les chiffres qui changent d’une chaîne à l’autre, le rappel de la piscine de Lille comme si c’était notre principale préoccupation, des militants qui dansent sur les Rita Mitsouko à la fin du discours, les journalistes qui peinent à suivre le « favori » dans les sous-sols de Tulle, les motards qui espèrent un feu rouge pour parler à la vitre teintée du président restant obstinément muette, et soufflent en courant « je regagne ma moto! »… Tout ça était affligeant. Si jamais il a existé, le sérieux de la politique est décidément bien écaillé, comme ma manucure, qui aurait mérité elle, un peu plus d’attention de ma part hier soir.
  • petit-bonheur : samedi, il faisait exactement le même temps qu’il y a onze ans, jour pour jour. Ce 21 avril 2001, sous un soleil accompagné d’un petit vent plus que frais, (aux dires des invités, moi je n’ai pas eu froid avec mes épaules dénudées), reste le souvenir d’un beau jour qui a passé bien trop vite. Celui de notre mariage. Je viens de réaliser que ce sont les noces de corail, alors même si tu ne l’as pas fait exprès, merci pour le clin d’oeil.
Publicités

12 réflexions sur “Petites news de la semaine #9 (et du week-end aussi)

  1. Chérimari est très doué! En plus des peintures au château, il ne veut pas donner des cours à Superman? ^^ Bon anniversaire de mariage!
    Moi je les ai refilé ce matin à leur maîtresse, sans aucun regret!

    • Bon après confirmation auprès de l’intéressé, la couleur de la veste est un pur hasard. Mais il s’améliore avec le temps, Superman ne doit pas être si mauvais élève 😉

  2. oh oui, bon anniversaire de mariage. 11 ans déjà…
    « Eh ben, çà nous rajeunit pas ». Oui, oui, je sais j’arrête. On dirait une vioc à faire ce genre de réflexion.

  3. Il est génial ton billet ! On a l’impression d’avoir passé la semaine avec toi !
    La soirée électorale s’est arrêté à 20h02 pour moi 😉 Je n’avais rien suivi avant et je ne suivrais plus, j’irai juste voter !
    Et pour les enfants, ça a été, mais c’était chaud avec ce temps, je compatis… J’espère que ça va mieux ?
    Tu nous montreras ta veste ?!
    Belle semaine !

    • Merci ! Vivement dimanche prochain qu’on n’en parle plus, et la soirée d’hier a encore monté d’un cran le niveau… Pour la veste oui, sans problème !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s