Le roi Soleil

J’ai espéré. N’ai pas voulu céder à la facilité du fatalisme. Me suis répétée que demain, c’est sûr, il serait là. L’auto-persuasion, c’est encore ce qu’il y a de mieux dans certaines situations.

J’ai soufflé, soupiré, râlé. Me suis énervée contre les z’enfants survoltés, à cause de lui, ou plutôt de son absence. Ai grogné, presque hurlé de lassitude.

J’ai commencé à compter les jours, comme une prisonnière privée de lumière. Me suis souvenue de l’an dernier, à la même époque.

J’ai supplié qu’il revienne. Autant d’attente, forcément, ça allait le faire revenir. Il ne pouvait pas me décevoir, il sait comme je compte sur lui, comme j’en ai besoin.

Je l’ai guetté, à chaque moment de la journée. Ce n’était pas Dieu possible de se faire autant désirer.

J’ai fait la sourde oreille, chaque soir, pour éviter les oiseaux de mauvais augures, au sujet du lendemain. On verrait bien, au réveil. Mias il n’était pas là.

Et puis, hier, il a fait une timide apparition, mais pour repartir au bout de quelques heures. Encore un peu de patience.

Ce matin, enfin, il a un peu réchauffé les coeurs, le ciel, le jardin, nos visages levés vers lui.

Non, il n’est pas mort, le Soleil.

Publicités

8 réflexions sur “Le roi Soleil

  1. Presque chaud aujourd’hui, les lunettes noires de sortie et un grand ciel tout bleu, ça fait un bien fou!

    • La douceur de l’air je ne m’en lasserai jamais, ni des lunettes noires pour faire genre « je me la pète au soleil, et alors ? » 😆

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s