Bon vent

Il flottait quelque chose d’inhabituel hier, dans l’air doux qui survolait la fête de l’école. Un savant mélange de nostalgie, de rappel du temps qui passe trop vite, de l’année déjà presque finie. Juin et ses airs de fermetures et d’au-revoir. Sans l’admettre, on sentait bien que cette fête avait un goût supplémentaire d’étape franchie et de page tournée un peu vite. Un directeur s’en va, appelé à d’autres responsabilités, un autre est nommé pour la rentrée. Lire la suite