Soirée marathon

La semaine des répétitions du gala de danse, c’est la plus hot de l’année. La plus stressante, la plus fatigante, mais la plus motivante aussi. Hier soir, nous commencions notre série de répétitions, et quand on a en même temps le lot quotidien famille-boulot-maison à gérer, ça donne à peu près ça :

  • 17:00 : sortie du bureau, en disant fermement « non au rabe ce soir » mais avec le sourire.
  • 17:45 : récupération de Miniprincesse et Timouton qui m’attendent patiemment de pied ferme à l’école. Dépôt express chez la voisine qui veut bien prendre en charge les orphelins pour une heure (mais comment faisait-on sans les SMS ?) puis je file à mon rendez-vous chez le dentiste puis l’esthéticienne (car de danseuse poilue, on n’en a jamais vue), en priant pour que tout se goupille bien. Et ça l’a fait, ici on ne fait pas les choses à moitié, je trouvais sans doute que je n’en avais pas assez pour la soirée, alors quand on peut compliquer les choses… Ceci dit, au moment de prendre mon rendez-vous, il y a plus d’un mois, j’avais zappé que ça tombait pile dans la semaine hot. Et quand je m’en suis rendue compte, il était un peu tard pour reporter.
  • 19:00 : je vais chercher les z’enfants chez la voisine, je sors quelques restes du frigo pour le dîner minuté, je cours dans les escaliers en faisant attention à ne pas me faire mal, c’est pas le moment, pour remplir le sac pour la nuit de Misspaillettes qui dort chez une copine. Et qui sera gérée par la maman aujourd’hui pour ses répétitions, merci à elle ^-^
  • 20:00 : on fonce chez la copine de Misspaillettes, un bisou à ma belette, tiens voilà ton sac, quelques mots avec M. la maman, vite on repart vers la salle pour ma répétition, flanquée de Miniprincesse et Timouton pour lesquels j’ai eu la flemme d’appeler la baby-sitter, après tout demain c’est mercredi, ils dormiront plus tard. Ou comment se donner bonne conscience.
  • 20:30 – 21 : 30 : répétitions avec mon groupe, on perd toutes les calories sous les projecteurs, Miniprincesse et Timouton se chamaillent dans la fosse, j’interviens entre deux passages sur scène, stress.
  • 21:30 : à la sortie, je discute quelques minutes sur le parking avec les copines en ignorant superbement mes zouaves qui se disputent pour l’autoradio un peu plus loin, calmez-vous, on rentre (mère indigne niveau 7 sur mon échelle de 9), Timouton pleure crie braille pendant tout le chemin parce que j’ai baissé la musique. Oui il est tard, et alors ?
  • 22:00 :  arrivée à la maison, douche express des porcelets sous la Timouton-sirène, qui ne s’éteindra qu’une fois le lit gagné. (Où sont les piles de cet engin, bon sang ?). La vaisselle m’attend, le bac à linge à repasser tente un plaquage au sol dès que je passe à proximité, soigneusement évité, pas ce soir, non non non. Un dernier tour via l’ordinateur, deux rappels à l’ordre de Timouton pour éteindre deux petites crises naissantes, et au lit.

Et ce soir : on prend les mêmes et on recommence, sauf que Chérimari sera là. Ahhhhhhhh (soupir de soulagement). Vivement dimanche.

En intro de ce billet, une petite video bien sympathique trouvée à l’origine sur Vimeo, tournée aux Beaux-Arts de Paris et illustrant parfaitement toute la diversité de la danse… Enjoy !

Publicités

4 réflexions sur “Soirée marathon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s