J’ai vu : De Rouille et d’Os

Dimanche soir, avec les voisines, je suis allée voir de Rouille et d’Os. Le fait que le film soit en compétition à Cannes n’a pas du tout influencé mon choix, car en général, entre les récompenses (ou non) à Cannes, et ce qui me plaît, il y a un canyon. Et je ne sais d’ailleurs pas trop par où commencer, donc je pense que ce billet sera un peu brouillon. Lire la suite

La fête des voisins millésime 2012

Dès que juin débarque (ah ah jeu de mot), je manque défaillir devant le planning ultra chargé montrant fièrement ses cases qui débordent, et chaque année, je me demande comment je vais réussir à caser réunions, répétitions de danse, gala, fête de l’école, préparations de gâteaux pour occasions multiples, goûters d’anniversaires avec l’indispensable cadeau à ne pas zapper, sans compter les invitations impromptues qui viennent se greffer à tout cela. Quand on dit que la vie d’une MDFN* n’est pas de tout repos ! Lire la suite

Les petites marches

le 1er bonhomme de Misspaillettes oct 2006

Les étapes de la vie de famille, insignifiantes pour quiconque n’est pas le (la) principal(e) concerné(e) ou l’un de ses parents, ou plus porteuses de sens qui nous mettent sous les yeux la preuve éclatante que nos enfants grandissent, je les compare à des marches. Un progrès, un acquis, une compétence nouvelle qui jalonnent notre vie et la leur, et leur permettent d’accéder au niveau suivant dans leur apprentissage de la vie. Lire la suite

#JDM*

*spéciale dédicace à Mimilady, mon alter-ego des journées pas-de-bol.

« Ne jamais tenir une chose pour acquise » ou bien « l’exception qui confirme la règle« , ça vous dit quelque chose ? Même si je n’aime pas trop résumer les petits évènements de la vie quotidienne par ces phrases toutes faites, je dois bien avouer que quelquefois, l’adage se vérifie. Aujourd’hui par exemple : c’est mardi. Eh bien ce mardi avait de forts accents de jeudi. (N’étant pas superstitieuse, je ne veux même pas savoir ce que jeudi me réservera.) La preuve ? Mais elle vous en prie, entrez donc et asseyez-vous ! Lire la suite

Bleu et blanc à (gros) pois

Maillot la Redoute

Pour certaines choses, je veux bien être raisonnable (rires), et attendre les soldes. Quoique, depuis un an, ces histoires de soldes flottantes, ça nous flingue la carte bleue en moins de temps qu’il n’en faut pour la sortir du sac à mains, au vu des nombreux rabais et attrape-nigaudes (dont je suis) qui fleurissent à tour de rôle dans les boutiques que je fréquente régulièrement. Le premier qui dit « assidûment », attention. Lire la suite

Bonne fête les mamans !

Ce dimanche-là a une saveur particulière, celle des petits évènements que l’on devine à un je-ne-sais-quoi dans l’air, à une excitation à peine dissimulée chez les z’enfants pour planquer le cadeau préparé en classe et le garder loin de mes yeux jusqu’au matin du jour J (Dieu que c’est dur !), aux frétillements des papiers de soie dans leur dos, aux « Maman tu descends ? » impatients qui m’intiment l’ordre de me lever. Lire la suite