Le bonheur en intraveineuse

Je suis en vacances. Bon sang, ça y est enfin. Je. Suis. En. Vacances. Bien répéter ces quatre mots pour en apprécier toute la saveur. Punaise ce que ça fait du bien. Je n’ai encore jamais pris mes congés aussi tard dans le mois d’août, c’est dire s’ils sont bienvenus. Et mérités, parfaitement. J’ai l’impression d’être au bord d’une plage de temps infinie, et en même temps je suis parfaitement consciente que cette douce parenthèse va passer très vite. Par conséquent j’ai bien l’intention de profiter de chaque seconde. Lire la suite