Méli-mélo de souvenirs catalans : récit de vacances 5

Plutôt que de sauter par la fenêtre ou de me trucider avec le fil du téléphone, (c’est officiel, l’été est mort et enterré), je préfère en ce qui me concerne voir la bouteille, n’ayons pas peur des mots, à moitié pleine. Sentir les odeurs des vacances dans la tête ou la chaleur du soleil catalan en l’imaginant à travers les photos, c’est encore ce que j’ai trouvé de mieux pour me remonter le moral. Autant vous en faire profiter !

Voici dans le désordre quelques souvenirs imagés qui ne méritaient pas de billet à eux seuls, mais mis bout à bout, vous feront oublier quelques instants le tragique remix de saison : moral en berne/crise économique et financière/facture de gaz qui augmente /garde-robe des z’enfants à renouveler des orteils à la pointe des cheveux. Ah et aussi le début des festivités orthodontiques ce mois-ci chez l’aînée, c’est la fête !

Ullastret, charmant village médiéval perdu dans les terres, atteint au bout d’une heure de route à lacets qui a provoqué moultes douleurs abdominales aux z’enfants :

Cette statuette décapitée m’a un peu fait pitié, incrustée dans son mur…

La Bisbal, ville écrasée de chaleur le jour où on s’est arrêtés manger dans un chouette resto, au frais, dans une cave…

Où l’on constate que malgré des temps difficiles, les Espagnols gardent le sens de l’humour !

Au cas où on ne l’aurait pas deviné, la région est très fière de son identité et le proclame à chaque coin de rue, de façade ou de balcon.

Il est pas mignon le petit calamar sur le tableau ? Cette ardoise géante était celle du meilleur resto de nos vacances, dans le centre de Blanes, où nous avons dîné le soir de l’anniversaire de Miniprincesse, et où nous nous sommes régalés de plats maison délicieux… (dès que je retrouve le ticket, je mets le lien).

Le marché de Tordera, le dimanche matin, une institution dans la région :

Les moments de complicité sont si rares entre Miniprincesse et Timouton que j’ai savouré, ce jour-là, l’heureux hasard qui m’a mise derrière la tribu à fermer la marche. A leur mettre sous le nez les fois où ils se disputent.

Le somptueux paysage de roches rouges et de canyons sur la route de San Miguel del Fay, espace naturel réunissant un monastère haut perché, une église romane taillée dans une grotte, des cascades… Un endroit un peu hors du temps, visité l’avant-dernier jour.

Et the very best of pour la fin : une petite idée de ce qu’on a rapporté par litres comme souvenir de vacances, j’ai en effet sacrifié une irrésistible envie de chaussures made in Spain pour trouver la place dans le coffre afin de loger les bidons de sangria. C’est de l’abnégation ou je ne m’y connais pas.

Mercredi aux accents espagnols, en clin d’oeil à Anne-Laure T.

Il est temps de refermer l’album des vacances, qui me semblent déjà loin, ce qui n’est pas le cas de tout le monde ; Timouton a demandé pas plus tard qu’hier soir : « quand est-ce qu’on y retourne, en Espagne ? » « Bientôt ! » ai-je répondu, en choeur avec son père.

6 réflexions sur “Méli-mélo de souvenirs catalans : récit de vacances 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s