Un drôle d’anniversaire

Donc, vendredi, Timouton a eu 5 ans. Ce 26 octobre est tombé un vendredi, comme 5 ans auparavant. Mais comme mon syndrome du neurone unique me joue de drôles de tours en ce moment, Alzheimer de la mère de famille nombreuse, sors de ce corps, j’ai zappé cette coïncidence qui aurait pu nous faire passer la soirée tranquille en famille, et ai répondu « présents », à un repas de parents d’élèves à l’école.

Timouton en bon petit troisième doté d’une adaptabilité à toute épreuve, ne m’en a pas tenu rigueur, je crois, car le soufflage réglementaire des bougies était prévu pour samedi.

Sauf que, vendredi soir, dans la cour de l’école, il faisait un froid de canard et un vent à décorner les c***s boeufs (on aime bien l’ambiance zoo, par ici). Sauf que, samedi matin, Timouton a voulu profiter de l’éclatant soleil d’automne pour aller jouer dehors. Sauf que, à l’heure du déjeuner, l’enfant était pâle comme…….. -attendez que je réfléchisse- un navet (on passe au potager,  vous suivez toujours ?), l’oeil cerné et la mine abattue. A tel point qu’au moment de passer à table, il piquait non pas de la fourchette mais du nez dans l’assiette. Le plat a été expédié à toute vitesse afin de passer vite vite au dessert sous peine de lui tenir la tête quand on aurait eu besoin de lui pour souffler les bougies sur la splendide tarte pommes-caramel faite maison avec beaucoup d’amour dedans.

Une carte avec des robots autocollants dessus, signée par toute la famille, une vedette Playmobil tout juste ouverte et Timouton s’effondrait fiévreux pour la sieste.

Son état végétatif et un pic à 39.7°C ont clôturé cette journée, terminée pourtant bien agréablement chez nos copains M. et C. qui nous avaient préparé un festin, auquel Timouton n’a pas daigné toucher. Il a squatté en revanche le lit doux de la grande R. (et s’est réveillé en catastrophe pour vider son estomac dans les toilettes toutes proches). On a beau bien se connaître avec tes parents, j’aurais été très gênée de laisser en cadeau d’invités un vomito odorant dans ton lit, R. Heureusement, Timouton a des réflexes (et sa maman du Doliprane dans son sac) !

Dans la soirée, c’est Misspaillettes qui a pris le relais, sur le canapé à cause d’un mal de ventre carabiné, qui ne l’a d’ailleurs pas encore quitté, à cette heure malgré une consultation du médecin de garde aujourd’hui. Ça tombait bien dites donc, on n’avait rien de prévu dimanche !

Est-ce le début de la mauvaise saison, la fatigue de ce premier demi-trimestre ou le relâchement avec l’arrivée des vacances ? Je ne sais, en tout cas Timouton se porte comme un charme ce soir. Pensez donc, rien ne le ferait manquer « l’Age de Glace »…

Et on laisse les z’enfants en garde chez leurs papy-mamie cette semaine, bon courage hein !

Publicités

7 réflexions sur “Un drôle d’anniversaire

  1. Aie, aie, aie… on a connu ce même episode le WE dernier… avec visite medecin de garde pareil… du vomito toute la nuit… 4 parures de draps… enfin bref, le bonheur 🙂
    Bon rétablissement aux enfants, et bon anniversaire en retard Timouton…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s