13 à la douzaine

étrilles 011212

Samedi, nous avions prévu d’aller à la pêche à pied dans le Golfe du Morbihan, avec nos copains M. et J. et les z’enfants, pour mettre à profit un coefficient de marée idéalement calculé avec une mer basse à la mi-journée. Honte sur moi, j’ai beau être bretonne 100% pur beurre, je n’ai encore jamais pratiqué la chose, on va dire que c’est de la faute des parents, ce n’était pas dans leurs habitudes, faut bien rejeter la responsabilité sur quelqu’un. Chérimari n’est pas plus calé que moi en la matière, on est des bretons en carton-pâte en réalité. Le but de la journée était autant de ramasser des huîtres que de prendre un grand bol d’air et de s’amuser, aussi. Je me promettais un petit délire, remis à plus tard, dans le genre « Martine va à la pêche », avec marinière, bottes en caoutchouc et parka, lunettes de soleil vissées sur le nez.

Malheureusement, et sans jeu de mots, notre programme est tombé à l’eau à cause d’un froid de gueux samedi (bretons mais frileux), d’un Timouton malade dans la semaine et en rémission, et du réveil de ma culpabilité de mauvaise mère n’ayant pas voulu emmener au départ son rejeton chez le médecin,  qui s’est manifestée en me disant : on ne va peut-être pas aggraver les choses.

Mais quand une envie d’huîtres taraude des acharnés comme nous, on ne lâche pas si facilement la bourriche, et j’ai proposé aux copains d’aller les chercher directement sur le marché des Lices, le meilleur -moi chauvine ?- à Rennes, samedi matin. Nous sommes partis à deux voitures-de-familles-nombreuses ; Chérimari a trouvé le moyen de se tromper deux fois avant d’arriver au parking (note pour plus tard : insister pour que je conduise en ville) et à 10h, nous étions dans la place, prêt à en découdre avec les merveilleuses marchandises étalées sous les yeux ébahis des z’enfants (note 2 : penser à les emmener faire les marchés en dehors des vacances d’été).

On a pu ainsi composer le menu du soir avec des huîtres de Cancale, mes préférées, et que je savourais d’avance vu leur prix cette année, du fromage du producteur, une tuerie de riz au lait au caramel pas du tout light et bien sûr l’indispensable entre-deux mers qui va bien, sans oublier le sauvignon pour l’apéro, le meilleur moment de la journée, n’est-il pas, Marie-Chantal ?

Le soir, on a gaiement fait la fête à notre butin, presque sans regrets et bien plus réchauffés que s’il avait fallu aller les chercher nous-mêmes, M. avait apporté des cookies-maison, j’avais fait des muffins pommes-bananes et du flan au chocolat et les z’enfants nous ont laissé discuter tranquilles, absorbés par Rebelle.

Le lendemain, même pas mal aux cheveux, j’ai entrepris un nettoyage en règle des tiroirs de la cuisine, suivis d’un gros tri par le vide, et comme, contrairement à moi, ma to-do list n’avait pas assez à manger, on a usé le peu de neurones qui nous restaient avec Chérimari pour repenser et mettre en application la disposition des meubles du salon, en long et large et surtout en travers.

Après tout ça, le soir, j’ai fini devant la télé le calendrier de l’avent do it moi-même réalisé avec mes blanches mimines et celles des filles, on était quand même au 2 décembre, que diable.

Vous comprenez maintenant pourquoi je n’ai pas donné signe de vie ici depuis 4 jours… Vivement le week-end prochain, y’a que ça de vrai !

Demain, si tout va bien, the calendrier de l’avent en images…

Marché des Lices Rennes 011212

Pain d'épices

Place des Lices 011212

crabes

chaises

Colombages

marché 011212

Publicités

15 réflexions sur “13 à la douzaine

  1. La Redoute le manteau de ta grande? 😉
    Mais il était très bien votre salon! Vous avez fait quoi?
    Sinon, bah en bonne originaire de là où j’habite, j’aime pas les huîtres! 😦

    • Non les 3 Suisses, avec de la laine bien chaude 😀 Pour le salon, on a inversé la disposition du canapé et de la télé (y’a plus qu’à revenir voir !) Et je connais plein de bretons ou de gens de la côte qui n’aiment les huîtres non plus, c’est particulier… Perso, je n’aime pas les bigorneaux, bulots, tu vois…

  2. J’adore le marché des lices. Depuis que je n’habite plus rennes (6 ans) j’y vais moins souvent… mais j’aime l’ambiance.
    Vivement les photos du calendrier de l’avent! pour une fois cette année j’ai échappé a la fabrication, loulou en a eu un playmobil princesse pour son anniversaire 🙂

    • Quand on habitait dans la banlieue rennaise, on y allait plus souvent. On s’est rendu compte samedi que c’est un tort car c’est tout près et tellement riche en marchandises ! Bonne idée de cadeau, le calendrier !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s