Passage

réveillon 2012

Si Noël se passe obligatoirement en famille, et ici pas de jaloux, le 24 dans l’une, le 25 dans l’autre, heureusement que les deux n’habitent pas chacune à un bout de la France, le 31 décembre est réservé aux amis. Dans le domaine de la fête, j’ai remarqué que souvent, organisation à l’avance ne rime pas forcément avec réussite, et que les petites fiestas improvisées peuvent laisser de plus mémorables souvenirs que si elles avaient été prévues dans les moindres détails. C’est ma grande expérience en la matière qui parle. Moi, fêtarde ? Si peu !

Le réveillon du cru 2012 en a été un parfait exemple. Idée lancée à table, encore et toujours, vers la mi-décembre, alors que nous n’avions encore rien de bien fixé, avec nos voisins qui eux aussi, se retrouvaient comme par hasard la case vide le 31/12, je ne parle pas ici d’encéphalogramme évidemment.

On a donc organisé tout ça en un après-midi, en mettant au point un menu commandé au rayon traiteur afin de se simplifier la tache au maximum, l’essentiel étant de s’amuser et de passer agréablement l’étape de minuit, voire plus. J’ai proposé notre maison pour accueillir les quatre familles, enfants compris, et mis à profit mes vacances et les belettes pour me donner un coup de main les heures précédant la fête.

Au menu, pain surprise, foie gras, toasts, huîtres, langoustines et crevettes, rôti en croûte, fromages et bûches fruits rouges/vanille ou mangue, copieusement arrosés de champagne, Côteaux du Layon, vin d’Alsace, un vin rouge exquis dont j’ai oublié la provenance mais pas le goût, et je ne sais plus bien quoi encore, bref on a vécu, comme on peut le constater, très malheureux à table. « N’en jetez plus, la coupe est pleine » n’a ce soir-là jamais si bien porté son sens.

Pour se donner bonne conscience et remettre à plus tard l’heure du coucher, après un échauffement endiablé  à la plonge, à remuer du popotin sur « Jingle Bells Rocks » entonné en choeur à tue-tête, on a ensuite poussé les tables et les décibels pour danser, se bouger et éliminer, laissant derrière nous sans aucune volonté de les retenir les soucis de 2012 et nous réjouissant des promesses de l’an nouveau.

La fête a duré jusqu’aux petites heures du matin, j’ai renoncé à foutre dehors les irréductibles, pour me coucher vers les 5h, la dernière édition remontant à… je ne me souviens plus.

Ainsi entourés, pour les dernières minutes d’une année, et les premières de la suivante, de quelques uns avec qui les atomes sont plus que crochus, je me dis que 2013 démarre plutôt sous de bons auspices…

table réveillon 2012

ballerines

fruits de mer

3:32

Cheers !

Publicités

10 réflexions sur “Passage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s