Mauvaises résolutions

manucure réveillon 2012

La semaine dernière, j’ai entendu en me réveillant un matin quelque chose de très drôle à la radio : chacun des animateurs faisait la liste de ses mauvaises résolutions pour 2013. L’un d’eux avait vu un article sur le sujet dans Elle, paraît-il. Je ne me souviens plus des bêtises qu’ils ont trouvé à dire à 6h30, (ils étaient à l’antenne depuis 6h00 et avaient eu le temps de se réveiller) mais le fait est que l’idée m’a fait rire et a aussitôt trouvé preneuse en ma petite personne, petite étant relatif, n’allez pas chercher en l’auteur de ces lignes quelqu’un qui mesure un mètre soixante (bien que je n’en sois pas si loin).

J’ai donc listé, en vrac et dans le désordre, au fur et à mesure qu’elles me viennent à l’esprit les intentions dont je n’ai nullement l’intention de me défaire cette année. Puisque ça marche, pourquoi changer ?

  • Râler. Parce que c’est une partie de moi, qui m’aide à décompresser et à évacuer les tensions du quotidien : après les z’enfants et leurs affaires jamais vraiment rangées, Chérimari qui ne connaît toujours pas l’emploi du temps de ses rejetons depuis la rentrée de septembre, Mistercat toujours dans mes pattes le matin, la pluie (et ici, je suis vernie), les journées trop courtes.
  • Brailler dans la voiture et maudire, pour ne pas dire lancer des noms d’oiseaux, les autres conducteurs-trices sur la route qui se promènent, tandis que je vais travailler. Y’a que moi qui sais conduire, mettre un clignotant, accélérer quand il faut, freiner un peu trop tard, et trouver que les autres n’avancent à rien.
  • Chercher le soleil et insulter le ciel quand il déverse des torrents sur ma tête et fait friser mes cheveux fraîchement lissés en sortant de chez le coiffeur. C’est imparable. Je vais chez le coiffeur, c’est Katrina qui se pointe à la porte du salon quand j’en sors. Je sais le temps qu’il fera le jour de mon prochain rendez-vous, fût-ce dans trois mois.
  • Avoir toujours dans la poche une réponse toute faite aux questions-ritournelles insupportables des z’enfants, du genre : « il est où mon cartable ? », « il est où le bonhomme Playmobil bleu que j’avais hier ? », « il est où mon manteau/bonnet/gants/écharpe ? (et ta tête ?). Réponse plus que probable cette année : « dans ta culotte« , « qui me parle ? », « tu as aussi un Papa, accessoirement, demande-lui ». Remarquez que pour la première solution, j’ai décidé de rester polie, mais c’est vraiment moins une.
  • Continuer à trouver les gens c*ns, sales, impolis, incivilisés ou égoïstes, et parfois tout ça en même temps. Sauf moi, je ne suis pas les gens.
  • Entretenir une certaine rébellion contre le système scolaire. Et ça ne va pas aller en s’arrangeant, je le crains.
  • Ne pas abandonner l’extension de la collection de vernis ou de chaussures, les hommes ne peuvent pas comprendre.
  • Sortir les nouveautés du dressing au compte-goutte*, pas toutes en même temps, de façon à ce que qui-vous-savez n’y voie que du feu et ainsi annonce fièrement « non, non ma femme n’est pas dépensière » dans les soirées. Le tout pour garder ma dignité étant de ne pas m’étouffer avec le contenu de mon verre pile à ce moment-là. *stratégie.
  • Déboucher une bouteille, organiser un bon repas ou se faire plaisir sans attendre une occasion particulière, parce que la vie est trop courte (je sens que je vais le ressortir souvent, cet argument-là).
  • Ne surtout pas diminuer le temps consacré à mes activités chronophages : Internet en général et le blog en très particulier, Pinterest, Instagram et toute la clique qui me font tellement plaisir à moi.
  • Et enfin, câliner les miens, surtout quand ils n’ont rien demandé, à moins que ce ne soit à classer dans le côté positif, ça ?

Après cette monstrueuse litanie, on n’est sans doute pas loin de penser que je suis invivable…

Heureusement, je ne mets pas tout cela en application chaque jour, juste un ou deux, de temps en temps, pour montrer que NON je ne suis vraiment pas parfaite (et n’ai aucune intention de le devenir) !

PS : la photo, c’était la manucure du réveillon, rapport au sujet du jour.

Publicités

14 réflexions sur “Mauvaises résolutions

  1. J’aime beaucoup ce genre de résolutions 🙂 De toute façon moi je n’ai pas pris de bonnes résolutions, je ne m’y tiens jamais! Donc je vais continuer à dépenser, à manger gras en cas de coup de blues et à passer beaucoup trop de temps sur Internet ^^
    Les gars de la matinale à la radio se sont pas ceux de Virgin Radio? 🙂

  2. Tu as oublie :
    La procrastinatis (comme ca tu es sure d’avoir un truc a faire en urgence c’est mieux pour le cote stresso-cardiaque)

    Tes kilos (le si peu) tu garderas : fem

  3. Ce n’est pas moi que tu as croisee sur la route c’est sur !!!
    Continue juste comme tu es ! Car… De l’exterieur…. C’est parfait !!!!
    Bravo !

  4. Génial cette liste, bien plus facile à tenir que la version positive!!!!! j’adopte cette idée qui ensoleille tout de suite notre ciel bien trop sombre en ce moment.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s