Pourvu qu’elle soit douce

 

mains

C’est une idée partie d’un billet de Marie Grain de Sel, blog découvert via Blonde Paresseuse, il y a quelques jours. Une blogueuse que je ne connaissais pas, (Marie, pas Blonde, vous suivez ?), je n’avais encore rien lu chez elle, même si son pseudo me disait quelque chose, car je la croise sur d’autres blogs que nous lisons l’une et l’autre. Son blog est une jolie découverte, une de plus dans la liste des endroits où j’aime aller sur la blogo. Lire la suite