La boulette

agneau Lindt

Cette année je bats des records en terme de procrastination. Il s’en est fallu de peu pour que Pâques 2013 ne voie pas l’ombre d’un oeuf en chocolat dans le jardin, leur achat ayant été sans arrêt remis à plus tard. J’ai dû un peu trop déléguer aux cloches sur ce coup-là ou avoir trop de choses à faire ces derniers temps, à moins qu’il ne s’agisse tout bonnemement du climat sibérien qui me fait croire que le printemps et Pâques ne sont pas pour demain. Erreur qu’il m’a bien fallu réparer à la dernière minute, cet après-midi donc, en compagnie des filles pour effectuer le gros plein de courses au SuperV du coin, et aussi avoir de quoi sustanter les invités du dimanche de Pâques.

A peine rentrées dans l’allée centrale du magasin, nous nous dirigeons vers les rayonnages des chocolats, ou ce qu’il en reste car d’autres plus prévoyants que moi ont déjà opéré une razzia en bonne et due forme. Je parviens tout de même à mettre de côté oeufs et lapins, allant même jusqu’à demander aux belettes si elles préfèrent du noir, du lait ou du blanc.

Et là, Miniprincesse demande en toute innocence : « mais Maman, pourquoi tu achètes des chocolats puisque les cloches passent demain ? » Grand moment de solitude dans le rayon, un ange une cloche passe, je croise le regard mi-figue mi-raisin de Misspaillettes et ne trouve rien à répondre. Miniprincesse m’a juré elle-même ne plus croire au Père Noël il y a trois mois, la dernière fois que la souris est passée, elle a bien compris qu’en fait c’était moi qui lui glissais quelque chose sous l’oreiller, j’en ai donc déduit en toute logique un peu vite expédiée qu’il en allait de même pour les cloches. Grave erreur, celles-ci avaient échappé à l’abattage systématique des légendes enfantines qui connaissent leur dernière heure de gloire en CE2.

Devant mon silence gêné, je sens que Miniprincesse réfléchit à 360 km/heure. « Ah, donc elles n’existent pas ? C’est les parents ? Et le lapin de Pâques non plus ? » – « Non Miniprincesse, c’est comme pour le Père Noël », dis-je avec mon sourire le plus chaleureux, histoire de désamorcer une éventuelle déception en pleine grande surface bondée un samedi après-midi. Je n’en aurai pas besoin. Miniprincesse clôt l’incident par un sage : « Bon ben faudra vite cacher les courses en rentrant à la maison alors, pour que Timouton ne les voie pas. » Avec ce petit air qui la fait passer directement dans la catégorie des grands. « Exactement, on va faire comme ça », dis-je avec un soupir de soulagement.

Voilà, après le Père Noël, la petite souris et les cloches de Pâques, je crois qu’il ne nous reste plus rien des légendes pour ma numérobis. On va tenter encore un peu de sauvegarder les apparences pour Timouton, mais quelque chose me dit que ce temps-là n’est plus très loin, et si mes filles sont aussi gaffeuses que moi, ce n’est pas gagné…

Advertisements

4 réflexions sur “La boulette

  1. j’adore l’anecdote, merci de nous la faire partager ! trop chou.
    la nôtre y croit encore, normal 3ans 1/2 malgré les péripéties familiales. tjs pas passées les cloches à plus de 15h car on bossait tous les 2 ce matin et que là p’tit breton fait la sieste donc elles passeront pour le goûter… Mimi sourires ne semble pas s’en émouvoir plus que ça. tant mieux !
    bonne dégustation à ta petite famille;..

  2. mes 2 grands n’y croient plus trop non plus, mais je pense que pour le moment ils n’en disent rien … il auront bien rêvé pendant ces années … ce sont de jolies histoires que le père noël, la petite souris, le lapin et les cloches de pâques …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s