Le dos de la cuillère (oops I did it again)

Mardi matin je suis arrivée en retard au bureau. Pas parce que j’ai fait la sourde oreille vis-à-vis du réveil, ou parce que j’ai traîné sous la douche. Pas non plus parce que j’ai dû désamorcer une énième bombe atomique entre les z’enfants (classique du matin) juste avant de partir, ni à cause d’un oubli de cartable. Non mardi matin, tout allait bien. Quasi à l’heure, même. Pendant le trajet, j’étais en train de réfléchir au prochain billet pour le blog, on observera que je suis au taquet à 08:15. Sans vraiment savoir de quoi je parlerais, je ne programme presque jamais les posts. Quelque part là-haut, quelqu’un a dû trouver que j’étais en manque d’inspiration, puisqu’on m’a fourni, à mes dépens évidemment, de quoi traiter. Mardi matin, quasiment deux ans jour pour jour après mon précédent exploit, j’ai décroché la queue du Mickey, en emboutissant la voiture-graouh à deux pas de l’école. Lire la suite