Du coq à l’âne ou un dimanche presque rosé

1404c

Au vu de ce qu’on a supporté comme déluge toute la journée de samedi, on avait bien du mal à imaginer l’arrivée du printemps pour le lendemain. Louis l’avait pourtant dit tous les matins à la radio : « dimanche, printemps pour tout le monde », j’ai répété en mode Saint-Thomas à qui voulait l’entendre que tant que je ne le voyais pas, je n’y croyais pas. Lire la suite