La semaine hard-rock, avec beaucoup de café

DSCN6240

Jeudi dernier, avant le cours de danse, on discutait avec ma copine N. de la dure semaine qui nous attendait, nous autres danseuses, en faisant référence aux derniers jours de préparation du gala de fin d’année. A son « ça va être encore rock n’ roll la semaine prochaine ! », j’ai répondu d’un air entendu « Ah non ça va carrément être hard-rock chez nous ! », en pensant bien sûr au qualificatif « multi-tâches » qui ne porte jamais si bien son nom qu’au mois de juin, aux déplacements-scrogneugneu de Chérimari la semaine entière, et au nombre incalculable de choses que j’ai à faire et à ne surtout pas oublier.

En fait, la semaine-marathon n’a pas commencé lundi comme d’habitude, mais dès samedi, avec le concert de Misspaillettes et sa classe donné le soir en faveur d’une association caritative (j’y reviendrai) et donc précédé d’une répétition générale l’après-midi. Dimanche, pour profiter du beau temps et inaugurer le nouveau deux-roues, on a un peu décidé à la dernière minute avec Chérimari de rejoindre une balade moto qui nous a pris toute la journée. Inclus le lever dès potron-minet (qui d’habitude me met d’une humeur de chien le dimanche) pour emmener la tribu chez leurs grands-parents.

Cette semaine, en faisant un peu des pieds et des mains, j’ai dû être contorsionniste au Cirque du Soleil dans une autre vie, j’ai réussi à caser dans le planning familial : un lever au son du clairon lundi matin pour emmener Misspaillettes, encore elle, (cette enfant n’est pas née aux aurores pour rien) prendre le car à 7h00 pour deux jours en Normandie avec sa classe ; une réunion d’Apel après le dîner ; deux séances de répétition pour les belettes et moi,  sans oublier la générale de jeudi soir, le tout à des tranches horaires différentes pour simplifier les choses ; un anniversaire de petit copain pour Timouton ; une nouvelle recrue qui passe le mercredi à la maison ; des mails par dizaine pour tout bien mettre au point, des coups de fil ou des SMS pour confirmer les tâches de chacun.

Ah et puis s’il me reste cinq minutes, j’ai aussi nos revenus à déclarer avant… vendredi.

J’avoue qu’en ce moment, la maison ressemble assez à l’office d’un hôtel qui n’aurait pas eu de client depuis longtemps, les moutons font la fête derrière le canapé et les paniers de linge vomissent. Si avec tout ça, je n’oublie pas un enfant à la garderie le soir, on attendra encore un peu avant de me traiter de mauvaise mère.

Je vous laisse, je vais dormir. Et ces jours-ci quand on me demande encore quelque chose, voilà ma réponse :

J’ai oublié de vous présenter en photo là-haut mes trois meilleurs amis de la semaine, si l’un d’eux me lâche, je suis fichue…

Publicités

3 réflexions sur “La semaine hard-rock, avec beaucoup de café

  1. Pingback: Deux heures "entre parenthèses" : gala de danse 2013 | Maman est en haut !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s