Premier soleil à Billiers

Dimanche on a fait nos adieux fermes et définitifs au printemps très vite oublié pour plonger à pieds joints dans l’été. Ce dernier jour de juin avait été retenu pour un pique-nique entre amis, sur la côte. Heureusement pour tout le monde, c’est B. qui avait posé l’option de la date, arguant du fait qu’à chaque fois qu’ils organisent quelque chose, il fait beau. On lui a laissé volontiers cette charge, sachant que si c’était à la Covima family, enfin plus précisément à Chérimari, de retenir le jour, il aurait plu des nœuds marins. C’est un des quelques inconvénients à mon mariage d’ailleurs. Une météosensible de mon niveau aurait peut-être dû réfléchir à deux fois aux conséquences du « oui », le jour J. Chérimari a la scoumoune météorologique, c’est un fait reconnu. Je me demande maintenant s’il ne porte pas la responsabilité à lui tout seul du temps de gueux que nous avons tous subi ces derniers mois. Donc dimanche, merci B. (tu gères pour 2014 ?) il a fait beau, très beau même.

La destination devait se trouver entre Damgan et Pénestin, mais sur la route on s’est trompés (note pour l’an prochain, ne pas mettre F. en tête de convoi) pour se retrouver à Billiers, qui était très bien aussi. En fait peu importait où on allait, du moment qu’il y ait du ciel bleu, du soleil, et la mer. On a été servis.

billiers 3006 1

3006 2

3006 3

Parmi les autres ingrédients indispensables à cette belle journée, du rosé bien frais, des cakes salés (recette à venir, histoire de vous faire languir), des chips de betterave trop bons qu’on a même cru que c’était G. qui les avait fait avec son Thermomix, alors qu’elle a sorti sans honte le paquet après avoir accepté nos compliments, des gâteaux caramel/chocolat/tarte aux fraises/muffins à faire s’évanouir un adepte du régime Dukan (recette bientôt, bis repetita)(comme ça ça me ramène du lectorat pour les jours à venir). Une table de camping sur laquelle on pose tout et où chacun se sert ; des discussions endiablées mêlant souvenirs d’enfance, exploits de fiestas, voyages, Brésil, printemps pourri, vacances, petits défauts des uns et des autres dont on se moque gentiment, brevet des collèges, colo, changement de dizaine, questionnement vite, très vite rangé de l’éventualité du 4ème pour 3 d’entre nous, et j’en passe. Mais pas de boulot, bizarrement, tant mieux.

G. qui a dû trouver qu’on risquait de s’ennuyer a jugé bon de refermer son coffre de voiture avec les clefs à l’intérieur, et comme elle a une voiture moderne, conçue par des ingénieurs qui auraient mieux fait de poser un RTT ce jour-là, la voiture s’est refermée toute seule. Un coup de fil et une heure plus tard, le double était ramené par Chérimari et Bombal, venus à moto, et qui n’en espéraient pas tant pour faire manger du bitume à leurs deux-roues, sans la surveillance de leurs épouses respectives. Il va sans dire que la blague : « G., t’as les clefs de la voiture ? » va lui coller au train pendant un moment.

Pendant ce temps, on surveillait de loin en loin la tribu d’enfants, de quoi remplir une demi-classe avec les rejetons de nos 4 familles, le breton est un expert en famille nombreuse, qui ont vécu leur vie tout l’après-midi baignés d’un fort avant-goût de vacances. Allez leur dire après ça qu’il faut rentrer « parce qu’il y a école demain« , et vous n’êtes guère crédible.

Après une folle partie de béret pour laquelle on a monopolisé à grands cris et rires retentissants une partie de la plage, qui a fini par tourner à une mêlée sauvage de rugby sur sable, tant je me suis fait plaquer sans ménagement et où je me suis accrochée à ce que je pouvais pour me dégager, C. pardon j’ai agrippé ton short plus d’une fois sans trop regarder , sous les regards amusés des gens pensant passer un après-midi tranquille à bronzer, on a plié les gaules pour rentrer. Et pour ne pas se quitter trop vite, on a échoué dans notre jardin, avec les mojitos et une pizza-marelle géante.

Un dimanche parfait en somme, où nous avons fait le plein de soleil, à nos dépens, il fallait voir les joues et les bras rougis le soir, de rires, de retrouvailles qui nous a fait beaucoup de bien, même si le réveil hier matin a été difficile…

3006 4

J. digne héritière de ses parents, toujours un verre à la main

3006 5

3006 6

3006 7

3006 8

3006 9

3006 10

3006 11

3006 12

3006 13

3006 13

3006 15

Publicités

16 réflexions sur “Premier soleil à Billiers

  1. Quand on voit la grisaille d’aujourd’hui, ça donne envie de faire marche arrière et de revivre un super weekend ! Je connais bien ce petit coin de plage, très agréable.
    ça va les coups de soleil ?

  2. Un très beau dimanche!! Ohlala, c’est là que je me dis que la mer me manque! On se console avec les lacs que nous avons la « chance » d’avoir à environ 30minutes.
    Vivement les vacances!

  3. Un beau résumé de ce dimanche heureux et ensoleillé! Comme d’habitude, j’adore te lire car tu me fais beaucoup rire! Et ce n’est même pas la pluie qui tombe en ce moment qui va me faire perdre ma bonne humeur depuis dimanche tellement c’était chouette! Enfin, si elle tombe trop longtemps, ça peut très vite m’énerver quand même!

  4. Merci pour ce sympathique billet et les belles photos. C’était la Côte d’Azur à Billiers ! Ce soleil récolté est bien nécessaire vu le superbe temps proposé par Mister Météo. En tous cas vive les dimanches à la plage avec les ami(e)s.

  5. Qui a parle de cles ??? Cela des souvenirs croustillants a se mettre sous la dent !!! C’etait un dimanche fort agreable car en tres belle compagnie… A refaire sans hesiter… Sans mettre Fred en tete du cortege bien sur et en confiant les doubles a E. !!!
    Merci a tous…
    Ne nous souviendrons particulierement pendant quelques jours de ce dimanche en bougeant nos epaules ou en se regardant dans une glace !!! Le rouge ecrevisse est tres tendance cette semaine….. Bisous

  6. Pingback: Saveurs d’été : fraises-rhubarbe et chèvre-miel | Maman est en haut !

  7. Pingback: Piriac-sur-Mer entre amis | Maman est en haut !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s