Summertime

bouquet

L’été a enfin pris ses quartiers, dès les premiers jours de juillet. Adieu froid, frissons et manteaux (record battu pour le nombre de jours portés cette année)(autrement dit un bon taux de rentabilité-shopping)(j’anticipe pour la saison prochaine, et j’arrête les parenthèses), bonjour maillots de bain, Tropéziennes et lunettes de soleil vissées sur le nez plus de douze heures par jour.

Il faut dire que l’hiver a été tellement long, pensez donc, depuis octobre, qu’on pouvait passer directement aux grandes chaleurs. A la maison, mes lamentations sans fin ont bien failli se transformer en mur, sans nul besoin d’être télétransportée à Jérusalem.

J’ai sans doute été écoutée quelque part, puisqu’il suffit de 10 degrés supplémentaires pour remonter mon moral en flèche, et faire le listing des petits bonheurs bien de saison, juste pour mon plaisir.

Avant ce démarrage de ma saison préférée en fanfare, j’avais presque oublié :

  • la belle lumière, le matin, quand on ouvre les volets ;
  • l’odeur de la terre mouillée après une averse d’orage ;
  • et celle de l’herbe coupée aussi, juste après le passage de la tondeuse ; 
  • la sensation de sortir de la maison sans veste ni gilet ;
  • le vent chaud ;
  • les cris des enfants renvoyés en écho par l’eau des piscines ;
  • rouler les vitres de la voiture ouvertes, en chantant à tue-tête, on s’en fiche personne n’écoute ;
  • la haie des voisins, un délice à humer chaque fois que je rentre à la maison, avec son odeur délicieuse des orangers du Mexique ;
  • les pique-niques improvisés, en semaine ou le week-end ;
  • mon rosier sauvage, qui n’a jamais été si beau ni si parfumé, alors que je ne m’en suis pas occupée cet hiver ;
  • pouvoir se payer le luxe de dire, en soufflant « ce soir, on mange à l’intérieur, il fait trop chaud dehors ! » (dixit Chérimari) ;
  • le bonheur d’arroser le jardin à la nuit tombée ;
  • le cri strident des hirondelles.

Et vous votre été idéal, il ressemble à quoi ?

Très bon été à tous !

PS : vous avez remarqué ? Je n’ai même pas parlé des mojitos !

PS 2 : en choisissant ce titre, j’ai tout de suite pensé à la chanson du même nom, mais je n’ai pas trouvé de video à me satisfaire pour illustrer ce billet…

rosier

 

Advertisements

4 réflexions sur “Summertime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s