Carte postale du sud #5 : Narbonne, le canal de la Robine et les chats

DSCN6945

Avant de tourner la page de notre séjour dans l’Aude, il faut encore que je parle de Narbonne. Un jour de forte chaleur, comme pendant toutes nos vacances en fait ^-^, nous sommes montés sur une vieille gabare, la Capitane, réplique des embarcations du XVIIè siècle, si j’ai bien écouté les commentaires de la guide, pour une promenade au calme sur le Canal de la Robine, branche annexe du Canal du Midi, reliant Narbonne à la mer, à partir du charmant petit port du Somail. Au rythme de l’eau tranquille, on a passé ainsi un pont canal (celui-là même où a été tournée une scène du Petit Baigneur, si ça parle à certains) et une écluse qui a beaucoup intéressé les z’enfants.

DSCN6925

DSCN6862

DSCN6867

DSCN6873

DSCN6895

DSCN6893

DSCN6906

DSCN6907

DSCN6892

Puis, nous avons rejoint Narbonne, distante de quelques kilomètres, pour aller dîner dans ce qui allait être le plus grand fiasco culinaire de tous les temps nous concernant, certains soirs on ferait mieux de s’abstenir. On aurait pourtant été très bien, le long du canal, à la tombée du soir, à siroter un cocktail (je m’y voyais carrément) en attendant notre commande.

Manque de bol, dans l’établissement malheureusement choisi, le chef avait déserté depuis deux semaines sans avoir été remplacé, la serveuse débordée courait d’une table à l’autre en oubliant toujours quelque chose, la patronne préférait s’occuper derrière le bar (vide) que de ses clients extrêmement patients en terrasse, à moins que ceux-ci n’avaient fumé ou bu un calmant avant de s’asseoir. N’ayant absorbé ni l’un ni l’autre, après le plat attendu pendant des plombes et dont la sauce avait disparu en route, notre calme a fondu aussi vite que les glaçons dans un mojito en plein soleil, et arrivés au dessert encore congelé dans l’assiette, nous avons planté là tarte tatin micro-ondée et rosé dégueu pour aller se plaindre illico à la caisse. J’ai même failli déconseiller l’endroit à une famille de Hollandais qui tentait de s’installer et a rebroussé chemin d’elle-même au vu du temps qu’il a fallu pour qu’on s’occupe d’eux. La brasserie à fuir s’appelle le Fou Chantant, à Narbonne. Frustrés d’avoir gâché notre soirée, on s’est rattrapés ensuite à Carcassonne, on n’allait quand même pas rester sur un tel aperçu !

Parenthèse fermée, Narbonne est à part ça une très jolie ville, dans laquelle on a l’impression de marcher dans l’Histoire au détour de chaque ruelle. La via Domitia, voie romaine redécouverte lors de travaux il y a quelques années seulement, dont on peut fouler les pavés sur la place de l’Hôtel de Ville, sous les fenêtre de l’impressionnant palais des Archevêques (le deuxième après Avignon) en est le meilleur exemple.

On a beaucoup aimé s’y promener le soir, sous la lumière dorée le long du Canal de la Robine qui traverse la ville, du Pont des Marchands (un pont bâti), du magnifique cours Mirabeau ou le matin, aux Halles centenaires, qui proposent toutes les gourmandises de la région auxquelles il est très difficile de résister.

Et quand j’ai découvert que Charles Trénet était originaire de là, je n’ai pas résisté au plaisir d’entendre la petite voix de Timouton chanter « le jardin esssstraordinaire » pendant qu’on marchait…

DSCN6952

DSCN6949

Narbonne 08133

Narbonne 08134

Narbonne

DSCN6951

***

Et puis bien sûr, comme les z’enfants craquent aussi vite que leur maman pour tout ce qui porte moustaches et oreilles pointues à quatre pattes, il s’en est fallu de peu que nous ne ramenions dans le coffre de la voiture Samy, l’adorable chaton des voisins, qui comme tous les chats du sud, vivait dehors, faisait la sieste sous notre véhicule et s’amusait avec le moindre objet que lui lançaient Miniprincesse et Timouton, de la balle de ping-pong, à une plume ou un bouchon de bouteille, objet jamais en manque dans la cuisine. Notre Mistercat n’aurait sans doute pas été de leur avis à notre retour…

Voilà, ainsi s’achève ce carnet de vacances, en espérant qu’il vous aura plu. Nous avons en tout cas très très envie d’y retourner…

DSCN6835

DSCN6831

DSCN6845

DSCN6827

Publicités

10 réflexions sur “Carte postale du sud #5 : Narbonne, le canal de la Robine et les chats

  1. C’est drôle de voir Narbonne de cette façon, étant à Toulouse, j’y suis allée il y a quelques années, une jolie ville, mais je n’ai jamais accroché !
    Dommage pour le resto 😦

    • On a bien aimé nous, on y est allé plusieurs fois pendant le séjour. Pour le resto, on s’est fait avoir comme des bleus, la prochaine fois on se renseignera avant !

  2. Tes photos sont sublimes. Avec cette grisaille d’aujourd’hui, ça fait rêver !!! Merci pour ce petit voyage imaginaire

  3. Adorable ce petit Samy, il me fait penser au petit Safran qui a, lui aussi faillit rentrer avec nous lors de notre dernier weekend en Picardie 🙂
    Quant à celle balade en bateau, j’avoue qu’elle me tente beaucoup, c’est tellement reposant…

  4. Comme toi, nous nous sommes fait avoir au restaurant, je pense que c’était le même …. Cela nous a gâché le plaisir. Je suis preneuse de restaurant correct sur cette place. Nous repartons dans la règion en novembre. J’adore le somail. C’est sympa de voir toutes ces photos. Merci pour ton site. Bonne soirée

    • A part cette fois-là, en général avant de choisir je me renseigne sur tr*padvisor et c’est assez révélateur la plupart du temps. Désolée mais nous n’avons pas fait d’autres restaurants à Narbonne et je ne peux donc pas de donner plus d’infos…

    • Il y en a pour tous les goûts, et c’est ça que nous avons apprécié là-bas : la mer, l’arrière-pays, les vieilles pierres, 15 jours n’ont pas suffi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s