La glace à la Marie-Framboise

glace framboise

L’autre jour, chez la Poule, j’ai vu de jolis cupcakes au caramel, répondant au doux prénom de Marcel (sans la voix d’Edith) parce que ça rimait. Et ça m’a amusée, de voir un prénom correspondre à un parfum de gâteau, parce que parfois, dans nos délires familiaux, notamment au petit-déjeuner, qui doit être le repas où tout part le plus facilement en live, c’est un jeu auquel on joue très régulièrement avec les z’enfants : trouver un prénom qui rime avec un objet ou un animal, genre Bernadette la crevette ou Omar le cafard, voyez ?

Donc, il y a quelques jours, j’ai ressorti avant de la planquer de nouveau au fond des placards, la glacière, parce que l’été faisait la fête dehors, qu’on dînait encore sur la terrasse et que ta mère, ben elle portait encore des shorts. Aujourd’hui, bam, couperet, 1er octobre, c’est fi-ni-to, l’automne est arrivé-é-é, comme Zorro.

Alors avant de lui dire adieu, j’ai réalisé très vite une petite glace maison, la Marie-Framboise, en clin d’oeil à certaine M.-F. qui en plus ne mange pas de produits laitiers, j’espère qu’elle appréciera la dédicace quand même.

La glace yaourt-framboises

Il faut : 300 g de framboises surgelées, 300 g de yaourt, 100 g de sucre, une sorbetière.

Comment faire : mixer les framboises, les mélanger au yaourt et au sucre, verser dans la sorbetière et laisser prendre (une grosse 1/2 heure pour la mienne). Mettre au congélateur avant de servir, et se régaler !

Franchement, plus simple, je vois pas, et au moins on est sûr de faire l’unanimité au dessert !

(D’ailleurs, Marie-Framboise m’a murmuré avant qu’on ne se jette sur elle : « heureusement que Chérimari n’est pas là parce qu’il n’y en aurait pas pour tout le monde »)…

Advertisements

4 réflexions sur “La glace à la Marie-Framboise

  1. ça me rappelle de vieux souvenirs. Quand nous étions petites avec mes soeurs et que maman faisait du pot-au-feu, papa et elle nous écrasaient toujours les pommes de terre avec les carottes. Ils appelaient çà de la purée Crécy. Bien sûr, l’une de nous probablement avait compris « purée Christine » et depuis, on l’a toujours appelée comme çà.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s