Joues de porc au cidre et au miel

A la maison, les repas se passent en général de façon assez sereine quand je réponds à l’inévitable question que l’on me pose 365 fois par an : « qu’est-ce qu’on mange ce soir ? ». Les rejetons mangent à peu près de tout, et s’ils n’aiment pas, ils font au moins l’effort de goûter, voire d’ingurgiter quelques bouchées sans trop chouiner. De toutes façons ils n’ont pas le choix, haha, ici c’est pas le Flunch, y’a qu’un menu du jour pour tout le monde, et puis c’est tout. Seul Mistercat fait exception à la règle (toujours dans les bons coups) avec ses croquettes. Entre nous, je préfère ma gamelle à la sienne.

Mais parfois, j’admets que je ne résiste pas à sortir des sentiers très battus de ma cuisine et de tenter, mais pas forcément de gagner, avec un plat complètement inédit. Ça passe ou ça casse, et quand c’est accepté, mieux vaut ne pas décrire dans les détails le contenu du plat. En vrai, une fois la viande cuite pendant plus d’une heure, il leur est souvent bien difficile d’identifier la nature du ragoût que contient leur assiette, mauvaise mère avec ça. 

En effet, quel enfant n’a pas fait la mine à la simple évocation des mots : épinards, boudin, poulpe (miam, l’évocation des vacances à l’espagnole) ? Je ne suis pas fan non plus des abats et les épinards ont gardé pour moi le goût de flotte de la cantine du collège, merci bien.

J’en arrive à ce plat, que j’ai testé pour la première fois l’hiver dernier, et qui fait l’unanimité à la maison. Je n’avais jamais cuisiné de joues de porc et en fait c’est très simple et délicieux. Quand j’ai annoncé la couleur au dessert de ce qu’ils avaient mangé, les z’enfants ont fait « ahhhhn, mais c’est dégueuuuuu ! « . Et je n’en ai plus entendu parler. Je vous donne ici la recette, issue de Marmiton, que je cuisine assez souvent en hiver.

Les joues de porc au cidre et au miel

Pour 4 pers., prép. 30 mn, cuisson 2 h

Il faut : 8 joues de porc, 1 oignon, 1 pomme, 1 bouteille de cidre breton (on n’est pas en Normandie ici), 15 cl de miel, 1 bocal d’airelles, 25 cl de fond de veau, 20 g de farine, quelques branches de persil, huile d’olive, beurre, sel poivre.

Comment faire : faire revenir les joues dans un mélange d’huile d’olive + beurre dans une sauteuse. Les retirer et faire fondre à la place les oignons.

Rajouter les joues, la pomme coupée en dés, enrober le tout avec le miel. Lorsque les ingrédients sont bien imbibés, saupoudrer de farine en remuant, laisser brunir et verser le cidre* puis le fond de veau.

Porter à ébullition, mettre le feu en veilleuse et ajouter le persil, les airelles avec le jus, saler, poivrer.

Couvrir et faire mijoter pendant 2 heures.

Accompagner d’un gratin dauphinois ou de tagliatelles.

***

*quand je cuisine pour les z’enfants, je diminue toujours la quantité d’alcool dans les recettes. Ici je mets par exemple la moitié de la bouteille et le restant en eau. Et le reste, eh bien on le boit à table ^-^

La photo-de-la-honte qui illustre ce billet est bien moche, mais quand c’est chaud, on mange, pas le temps d’attraper l’APN pour faire un shooting culinaire !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s