Face à la mer

DSCN8013La semaine dernière, Chérimari a dit : « il devrait faire beau dimanche (quand on est breton, le temps se dit toujours au conditionnel), on va à Cancale ? » J’ai répondu oui tout de suite, 6 mois sans voir la mer, je commençais à dépasser les bornes des limites, Maurice ! Alors dimanche, bien calés par un brunch-maison -j’adore les brunchs, c’est le repas parfait pour maman lève-tard et pressée du dimanche matin, adepte du double effet Kiss Cool- on a tous grimpé en voiture et 1 heure plus tard, nous étions sur la Côte d’Emeraude.

Sur la route, c’est toujours la même excitation, les yeux écarquillés et le nez collé à la vitre, de découvrir la mer au loin. Parce que ce n’est jamais elle qu’on voit en premier, c’est plutôt le reflet de la lumière sur la surface de l’eau qui la rend visible.

En prenant la petite route panoramique sur la corniche, on a un point de vue extraordinaire sur la baie, et si on fixe bien l’horizon, on arrive à distinguer au loin un minuscule triangle sur la mer : le Mont St Michel. Sauf qu’avant-hier, malgré tous les réglages possibles et imaginables sur l’APN, ce chenapan de Mont n’a pas voulu rentrer dans la boîte, bien camouflé dans sa brume.

J’ai un attachement particulier à Cancale, car c’est le lieu que nous avions choisi pour nos photos de mariage, un jeudi d’avril 2001. Redécouvrir l’endroit en hiver, en famille, m’a replongée dans ces jolis souvenirs de printemps, quand la mer avait une couleur turquoise incroyable et que les ajoncs étaient en fleurs. Avant-hier, le ciel était couvert et nous avons eu droit à une mer hésitant entre les nuances de gris, de bleu clair, de bleu ardoise.

Malgré les bourrasques en pleine face, les z’enfants couraient sur la plage, s’arrêtant pour ramasser des coquilles ou sauter de rocher en rocher.

La mer exerce sur moi ce pouvoir d’effacer les petits tracas, à chaque nouvelle vague, c’était comme si l’eau emportait les pensées négatives pour laisser l’esprit vidé, nettoyé, prêt à redémarrer. Ce bol d’air bien frais, c’était exactement ce qu’il me fallait, dimanche.

DSCN7995

DSCN7997

DSCN8000

DSCN8003

DSCN8004

DSCN8010

DSCN8016

DSCN8017

DSCN8022

DSCN8027

DSCN8028

DSCN8031

Pour le retour, gavés de vents, on a laissé sur le côté la Pointe du Grouin pour reprendre la route de Saint-Malo, en faisant un petit crochet par l’Anse du Verger, autre lieu de prises de vues en robe de mariée ^-^ Au bout du chemin, masquée par les hautes herbes, nous attendait la plage presque déserte, sur laquelle les z’enfants téméraires ont voulu poser leurs pieds nus, toujours en courant.
DSCN8032

DSCN8033

DSCN8037

DSCN8041

DSCN8044

DSCN8050

DSCN8053

DSCN8051

C’est bon, les batteries sont rechargées ? On peut attaquer une nouvelle semaine !

Advertisements

8 réflexions sur “Face à la mer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s