Bleu-Marseille

DSCN8629Au mois de mars, Chérimari a eu 40 ans, et pour l’aider à passer cette étape, j’ai pensé marquer l’évènement en nous programmant une échappée de quelques jours tous les deux. Evidemment je me suis incrustée dans le projet, aucun intérêt de l’envoyer quelque part tout seul, et avec le recul, la préparation de ce voyage m’a bien aidée à tenir pendant cet hiver, et à faire face à de gros creux dans mon moral de maman. Autrement dit, le ras-le-bol et l’envie de tout envoyer valser n’étaient vraiment pas loin, je l’ai évoqué vaguement par ici, sans trop rentrer dans les détails. Les projets, ça fait avancer, qu’ils disent. Personnellement, je n’ai jamais autant adhéré à ce dicton que ces dernières semaines.

La destination n’a pas été choisie complètement au hasard, nous aimons tous les deux le soleil, la mer et découvrir de nouveaux horizons, je crois même que dans une lointaine autre vie, Chérimari aurait été aventurier ou pirate que ça ne me surprendrait pas plus que ça. Un critère n’était pas négociable, Monsieur voulait prendre l’avion, youpi ! Pour le reste il m’a entièrement fait confiance.

Le jour où j’ai dit : « et si on allait à Marseille ? », il a répondu « OK ! » tout de suite. J’ai bien entendu par la suite quelques réflexions genre « vous allez à Marseille ? Mais qu’est-ce que vous allez faire là-bas ? », je n’en ai tenu cure ; rien de tel pour me motiver au contraire à poursuivre dans mon sens, esprit de contestation bonjour, et les idées reçues, nous, on les plaque.

J’ai passé beaucoup de temps à comparer, chercher, fouiller pour trouver le vol et le logement idéaux, j’ai préparé une liste des choses à voir/à faire, bref ça m’a bien occupé l’esprit. Et la semaine dernière, on les a faits, nos quatre jours à Marseille ! Ceux qui suivent sur Instagram en ont eu une petite idée.

Je ne vais pas tout raconter sur un seul billet, ce serait beaucoup trop long (et je risquerais d’en perdre en route) et je n’ai pas encore trié les 400 photos prises sur place (ouch !) mais s’il y a une couleur que je devais retenir de Marseille, ce serait le bleu : celui du ciel et de la mer, si différents et si complémentaires.

Avant de lancer le premier post sur notre séjour, je vous laisse avec un tout petit aperçu en images…

DSCN8258

DSCN8573

DSCN8593

DSCN8541

DSCN8422

DSCN8471

A demain !

Advertisements

7 réflexions sur “Bleu-Marseille

  1. j’espère que tu as autant aimé que moi
    oui sans projet difficile de tenir au quotidien…là aucunes vacances en vue car pas de budget pour cet été et je déprime !

    • On a beaucoup aimé en effet ! On a eu aussi quelques étés sans vacances, rapport à des changements de travail, c’est vrai que ces étés-là sont un peu plus difficiles ; tu pourras p-e faire de petites excursions autour de ta ville quand même ?

  2. Pingback: 50 nuances de bleu dans les calanques de Marseille | Maman est en haut !

  3. Pingback: L’auto-cadeau d’anniversaire | Maman est en haut !

  4. Pingback: Routine de salle-de-bains #6 : en été | Maman est en haut !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s