Marseille : Notre-Dame de la Garde

DSCN8366Pour notre deuxième jour à Marseille, j’avais prévu de consacrer la matinée à la visite de Notre-Dame de la Garde, perchée tout là-haut sur sa colline. Pour nous y rendre, on a pris le bus sur le Vieux-Port, et un quart d’heure après, nous sommes descendus sur le parvis.

Je crois que j’ai bien fait de choisir le matin, il n’y avait pas encore trop de monde, la lumière était parfaite, et on a pu profiter de la vue extraordinaire sur toute la ville.DSCN8339

Sur le côté nord, en contrebas, le Vieux Port et ses bateaux bien alignés ; la cathédrale de la Major (au centre de la photo) ; derrière, le port et la grande tour de la CMA-CGM (qui était prévue d’être plus haute encore mais la mairie n’a pas voulu qu’elle dépasse le socle de la basilique Notre-Dame de la Garde, dixit un Marseillais pure souche) ; au fond sous les nuages, le petit port de l’Estaque que nous n’avons malheureusement pas eu le temps de visiter, point de départ de la Côte Bleue.

DSCN8337

DSCN8333

En passant derrière la basilique, on découvre cette fois le Palais Longchamp et le parc juste derrière (au centre de la photo ci-dessous), et toujours cette vue sur les collines qui bordent la ville.

DSCN8341

DSCN8349

DSCN8346Ci-dessus, le Stade Vélodrome, en cours de rénovation…

Sur le flanc sud de la Basilique, un aperçu de la Corniche et ses agréables résidences bourgeoises avec vue sur mer, et en revenant sur l’entrée du bâtiment, vue imprenable sur l’Archipel du Frioul et le Château d’If, battus par les vents.

DSCN8344

DSCN8334

Une fois cette visite à 360°C de la ville faite, on comprend mieux son agencement : les collines à sa tête, la Méditerranée à ses pieds, avec le Vieux-Port, anse abritée comme point d’ancrage idéal pour ses premiers habitants il y a très longtemps. Perchée sur le point le plus haut, la Garde occupe un point stratégique qui servait autrefois à la fois à surveiller la ville et à la protéger. Au départ simple chapelle, et lieu de pèlerinage depuis le Moyen-Âge, elle a été construite au XIXè. Une impressionnante Vierge à l’Enfant dorée la domine et Les Marseillais y sont très attachés, qui placent sous sa protection leur ville et les marins.

DSCN8332

DSCN8345

DSCN8350

DSCN8364

On pénètre à l’intérieur par un pont-levis ; passée la première surprise concernant la taille de l’édifice, car on s’attend à ce qu’elle soit bien plus grande, le style romano-byzantin de l’église haute abonde en mosaïques. Les plafonds sont décorés de dorures, colonnes et peintures qui obligent à lever les yeux et à admirer sans retenue… Sur les murs, des centaines d’ex-voto sous forme de plaque gravées, de peintures de navires en pleine tempête ou des petits bateaux et avions suspendus remercient la Bonne-Mère d’être intervenue en leur faveur.

DSCN8359

DSCN8355

DSCN8356

DSCN8357

DSCN8360

DSCN8361

DSCN8362

En ressortant, il était déjà l’heure de déjeuner. Nous avons pique-niqué rapidement sous les pins, avant de redescendre pour le programme de l’après-midi : les Calanques.

DSCN8266

Je le trouvais joli, ce petit nuage tout seul au-dessus de la Basilique…

A suivre

Advertisements

3 réflexions sur “Marseille : Notre-Dame de la Garde

  1. Quand j’étais ado, on allait souvent en vacances de Pâques à Marseille car j’y avais de la famille. On allait voir la Bonne Mère de jour et nuit à chaque fois, car j’adorais la vue ! Aaaah que de souvenirs, j’adorais cette ville et j’espère y retourner très vite

  2. Pingback: 50 nuances de bleu dans les calanques de Marseille | Maman est en haut !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s