La vie est plus belle à la plage

DSCN8788La semaine dernière, on nous l’avait promis, juré, craché, on aurait droit à un week-end extraordinaire, grand beau pour tout le monde. Encore heureux, car je crois que si on avait terminé cette longue série de fériés par un jour de pluie, il se commettait dans notre coin un drame familial. Les dieux de la chance et des mères de famille nombreuse au bord du nervous breakdown étaient avec nous, car le pied-à-terre de bord de mer était miraculeusement libre pour ces trois jours. Alors on a sauté sur l’occasion pour se l’approprier.

Ce mois de juin débute comme chaque année sur les chapeaux de roues, et le week-end commençait très mal. La pression liée au gala de danse approchant commence insidieusement à s’installer, et samedi matin tout allait de travers. On était attendu pour 12:00 à la Fête des voisins. A 11:50, j’étais encore devant l’ordi pour régler des détails d’association, pas maquillée, le cheveu en désordre, la maison en bazar et l’humeur de berger allemand qui va bien, surtout quand on entend que « je m’en doutais, on est encore grognon » (copyright Chérimari), le genre de choses qui donne tout de suite envie d’être aimable. De plus, ma contribution culinaire au repas de groupe prenait le chemin du plus grand râté de l’univers, bref j’étais à deux doigts de fondre en larmes devant le four, mot-dièse #épousepénible. -emprunté à Anaïk.

J’ai fini par débarquer et oublier ma mauvaise humeur auprès des voisins-ines, sauvons les apparences, j’espère qu’il ne s’en est trop rien vu, la méthode Coué est recommandée dans ces cas-là, et on a passé une très agréable journée. Sans retour le dimanche, car pour nous, c’était : objectif Lune plage !

Qu’est-ce qu’elle m’a fait du bien, cette première plage de l’année ! Du monde, c’est sûr, à cause du long week-end, mais pas trop, du soleil à gogo, des z’enfants qui n’ont plus voulu sortir de l’eau, la mer un peu fraîche mais délicieuse une fois qu’on s’est jeté dedans (on ne m’accusera plus d’être frileuse), le petit hâle qui se dessine tout doucement sur les épaules, déjà…

Lundi, dans la ville toute calme, on avait l’impression que tout le monde était déjà reparti. On déguste alors le privilège d’habiter pas trop loin, et on se considère presque comme des locaux, à une heure de la mer ! Alors qu’on prolongeait encore le plaisir de quelques vagues, avant de plier bagage à notre tour, j’ai  savouré ces minutes, (presque) seule sur le sable. Pour repartir du bon pied, avant que la folie ne me guette, c’était l’échappée idéale.

De toutes façons, on va très vite revenir, car ça y est, l’été est arrivé !

plage benoît

DSCN8785

DSCN8810

DSCN8821(Je te laisse deviner qui est l’enfant-ronchon qui baisse la tête parce qu’il ne veut pas être sur la photo…)

Advertisements

2 réflexions sur “La vie est plus belle à la plage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s