Les valises de juillet

DSCN9035A la question : « Quel objet symbolise pour vous le mois de juillet ? », je répondrais sans hésiter : la valise. J’ai l’impression de passer mon temps, la tête et les mains, dans le remplissage/vidage de valises, depuis le dernier jour d’école jusqu’à notre propre départ en vacances. C’est qu’il faut savoir où caser la progéniture pendant 4 semaines, avant le grand chassé-croisé du 01 août…

Plus question d’aller au centre aéré, qu’ils n’ont jamais vraiment aimé, on a donc repris la formule gagnante de l’année dernière, en organisant dès la fin mai au jour près la garde des rejetons pendant tout le mois de juillet.

La première semaine, ils ont décompressé de l’école, à renfort de planning ultra-cool et de grasses matinées, à la maison, gardés par leur grand-tante. Misspaillettes a eu ainsi tout le temps de préparer sa valise pour la colo, au même endroit que l’année dernière, et je n’ai eu besoin d’y jeter qu’un vague coup d’oeil et de signer les derniers papiers le samedi avant de partir (où est notre bébé ?) pour une semaine morbihannaise avec ses copines, au grand air, au bord de la mer.

La semaine dernière, nouvelle garde à domicile pour Miniprincesse et Timouton, qui se sont entendus (merci Seigneur) comme larrons en foire, l’une jouant à merveille le rôle de grande délaissé par sa soeur absente tandis que le petit dernier nous a montré le meilleur côté de son caractère. Et ça faisait du bien.

Samedi, retour à la maison de la pré-ado, dorée comme un abricot, la tête pleine de souvenirs, les yeux humides de laisser ses amies, le moral au 36ème dessous, limite si l’arrivée avait viré climat Pôle Nord tant elle voulait signer pour une deuxième semaine. Mais qui est cette jeune fille dans la cour ? nous sommes-nous dit en échangeant un regard contrit avec son père, quand elle est descendue de la voiture.

Cette semaine c’est alternance entre les deux maisons grand-parentales, moitié chez les parents de Chérimari, moitié chez les miens, avec un petit retour à la maison entre les deux pour renouveler le linge (qui parlait de nez dans la valise ?) ; respect à ma BM qui reçoit demain ses 8 petits z’enfants, catégorie 7-13 ans, ça va dépoter du rainbow loom entre cousins, et les moulins à paroles ne vont pas avoir besoin de beaucoup de vent pour tourner.

Et la semaine prochaine, ces chers z’enfants sont expédiés en pays libournais dans la famille, où je ne doute pas qu’un programme étudié les attend pour les occuper.

La bonne nouvelle : eux ne vont pas voir passer juillet, on a à peine entendu un ‘j’chais pas quoi faire… » depuis le début des vacances, et cerise sur le cupcake, les deux prochaines semaines vont être vraiment à la cool pour Chérimari et moi ; l’occasion de se retrouver un peu à deux, sans z’enfants dans les pattes, de caser une sortie moto, des apéros en terrasse, et peut-être un petit resto, comme de vraies mini-vacances, en somme…

Message personnel à J. dont j’ai apprécié la remarque ce week-end, quand il a dit à quelque chose près : « franchement, respect, mais comment vous faites pour penser à tout, vous les femmes ? » (Julio sors de ce corps)

Publicités

2 réflexions sur “Les valises de juillet

  1. Le mois de juillet est synonyme de transhumance des loulous dans la famille, ici aussi, chaque année… Il reste un peu plus de 15 jours à subir cette organisation et j’avoue que j’ai hâte d’en finir (peut-être parce que cela voudra dire que les vacances sont ENFIN arrivées pour nous aussi !).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s