Pâte à tartiner-maison au chocolat et aux épices

DSCN5624Samedi matin, j’avais rendez-vous avec notre médecin, pour tenter de tirer au clair mon histoire de pied douloureux depuis trois mois, suite à une soi-disant entorse faite en courant (un running, je précise, pas après les z’enfants en mode mère hystérique)(un comble, bien la peine de s’être mise sérieusement aux activités sportives pour se faire mal et être contrainte au repos ensuite)(j’y reviendrai), parce que je ne peux plus courir (running donc) ni danser, malgré une chevillère, des séances d’ostéopathie et du repos. Du repos, HAHAHAHA rire très très jaune, ce gros mot que toute maman-active-normalement constituée a banni de son vocabulaire et dont elle ignore même la signification depuis le premier cri de son premier enfant.

Donc, ayant marre d’avoir mal, et surtout privée de défouloir physique depuis la Toussaint et avant de passer mes nerfs sur la progéniture, j’ai poussé la porte du cabinet médical, accompagnée de Chérimari, qui venait lui aussi pour des douleurs. La quarantaine, cet âge où ton corps ne te pardonne plus rien, vous allez comprendre.

Je vais rarement chez le médecin pour moi, on ne m’accusera pas de creuser le trou de la Sécu, simplement parce que j’ai la chance d’être très peu malade et de bénéficier d’un moral en général plutôt au sommet du grand huit que dans le creux.

Ce qui explique sans doute que SuperDoc, regardant mon dossier, me dit « Oh mais dites donc, votre dernière prise de sang, ça remonte à loin ! Allez, allez, un petit bilan ne fera pas de mal ! ». Bien, j’obtempère, les piqûres ne me font rien de toutes façons. Je pense en avoir fini quand il dit « Et au fait, le poids, c’est combien déjà ? » Mince, moi qui pensais éluder la question, je suis bonne pour passer sur la balance et constater qu’il y a un peu plus que la normale. Euh, comment vous expliquer qu’à la maison, la balance prend la poussière sous le lavabo depuis des lustres, et que je n’ai jamais remplacé la pile qui ne fonctionne plus ? Le petit-déjeuner pris il y a une heure, et trois couches de vêtements, parce qu’il fait -2°C dehors, ça doit bien faire 3 kg en plus non ? Non, visiblement. SuperDoc goguenard précise, en enregistrant mes kilos dans son ordinateur : « Quelques abus de galette, peut-être ? »

WTF ???!!! Je manque m’étrangler dans mon écharpe, mon regard en coin capte Chérimari qui n’ose pas pouffer de peur d’une terrible vengeance une fois rentrés à la maison, je passe par toutes les couleurs et déclare fièrement : « Oui, ben de toutes façons je ne peux plus ni courir ni danser, alors… » Je ravale ma fierté et au moment de dire au-revoir, je rajoute : « Et puis lundi c’est la Chandeleur, alors on n’en sort jamais ! ». Mauvaise foi ON.

Voilà. Tout ça pour dire que les crêpes, je les ai fait sauter hier soir, et comme le pot de pâte à tartiner était vide, (des crêpes sans pâte à tartiner, impensable), j’en ai fait moi-même.

Pâte à tartiner maison au chocolat et aux épices

Pour 400g environ, prép. 5 mn, cuisson 5 mn, repos 15 mn

Il faut : 200g de chocolat à pâtisser en morceaux, 200ml de crème entière liquide, 50g de beurre mou en morceaux, 1 pincée de sel, 1 c à c de cannelle, 1/2 c à c de gingembre, 1 pincée de muscade, 2 graines de cardamome écrasées.

Comment faire : porter à ébullition la crème avec le sel et les épices. Verser la crème bouillante sur le chocolat et le beurre, couvrir et attendez 2 mn, mélanger. S’il reste des morceaux, réchauffer tout doucement au micro-ondes. Verser dans un pot en verre. Laisser prendre 15 mn.

Les épices relèvent doucement le gout du chocolat et les z’enfants adorent ! Il faudrait la conserver au frais, mais dans ce cas il faut la sortir avant de s’en servir, du coup on garde la nôtre dans le placard, de toutes façons le pot ne va pas avoir le temps de vieillir…

***

Pas pas moi, on l’aura compris ! Car vexée comme un pou, j’ai fait un blocus sur les cochonneries de l’apéro ce week-end et sur la bière qu’on partage parfois le dimanche soir. Pour les crêpes, même punition, juste goûté ma fabrication et laissé les autres les manger. Aux grands maux…

DSCN5623DSCN5622Le pire, c’est qu’il a raison SuperDoc, mais ça je ne l’aurais jamais avoué dans son cabinet ! La recette est issue du livre « Je fais mes pâtes à tartiner » chez Marabout, dont j’ai déjà parlé par ici…

Publicités

2 réflexions sur “Pâte à tartiner-maison au chocolat et aux épices

  1. Laisses moi te dire que tes kilos sont très bien cachés ! s’il y a besoin d’une balance pour vérifier , c’est que tu as encore de la marge !
    allez continue à nous régaler avec tes excellentes recettes salées et sucrées !! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s