Verrines banane chocolat confiture de lait

verrines bananeMardi dernier, pendant la première semaine des vacances d’hiver des z’enfants, on a profité de l’absence de ces derniers de la maison pour aller dîner avec Chérimari. Celui-ci m’a proposé sur le chemin du retour (on venait de les déposer chez les grands-parents) : « On va manger quelque part ? » et comme moi, il ne faut pas me le dire deux fois, on a filé vers une crêperie de Mapetiteville. En plus, ça nous ferait un dîner anticipé de la Saint-Valentin, puisqu’on… ne la fête pas, ça commence à se savoir depuis le temps que je le dis ici. Sauf qu’en fait, au lieu d’un dîner sympa, on a eu droit à un dîner de c*ns.

Déjà, le choix est restreint pour se restaurer dans un endroit joli, abordable et bon dans mon coin. Mais en plus on a le chic pour tomber sur les casses-burettes (Chérimari a employé un autre terme que je préfère taire), ça ne loupe jamais.

L’idiot du village était en l’occurrence un monsieur très impoli, situé à deux mètres, qui n’a pas arrêté de jouer avec son portable vintage de l’an 2000, lui faisant faire tous les sons de touches que la bibliothèque limitée de l’appareil devait contenir à chaque fois qu’il appuyait sur le clavier, à tel point que je me suis demandée s’il ne jouait pas au Tétris en s’enfilant sa complète.

J’ai bien tenté de distraire ma moitié sans succès, on se focalisait sur l’environnement sonore de notre voisin, gâchant tout net notre dîner.

Heureusement pour lui (et pour nous, Chérimari commençait à serrer très fort les poings sur son couteau)(il est terrible au lancer de couteaux), il avait fini avant nous, et son départ a été un vrai soulagement. Au regard glacial que lui a lancé l’homme quand il est sorti, et au vent de steppe à -40°C  qui a soudain balayé la salle, je me demande encore comment le sans-gêne ne s’est pas transformé en iceberg-du-Titanic sur place.

On a fini dans le calme et on s’est dépêché de rentrer, quand c’est foutu c’est foutu.

Samedi soir, décidant de rattraper le coup, j’ai préparé un petit dîner pour tous les cinq, effaçant définitivement de ma mémoire cette pitoyable soirée, avec ce dessert qui a fait se pâmer toute la tribu.

Les verrines banane chocolat confiture de lait

Pour 5 grands verres, préparation 15 mn, cuisson 2 mn

Il faut : 3 bananes, 100 g chocolat pâtissier, 2 c s crème fraîche, 1 pot confiture de lait, chantilly, jus de citron.

Comment faire : couper les bananes en rondelles, les arroser du jus de citron pour éviter qu’elles noircissent, disposer au fond des verres. Verser 2 c s de confiture de lait au dessus. Faire fondre le chocolat avec la crème, verser sur la confiture de lait. Finir avec un peu de chantilly.

Et voilà !

En fait mardi, je pense qu’on aurait mieux fait d’aller boire une bière au troquet du coin. C’était la St-Arnaud, patron des brasseurs…

Advertisements

Une réflexion sur “Verrines banane chocolat confiture de lait

  1. Pingback: Avant-première | Maman est en haut !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s