Mademoiselle « Last minute point com »

En rentrant à la maison hier soir, j’ai senti de l’électricité dans l’air. Misspaillettes tapait frénétiquement sur le clavier de l’ordinateur familial, le cerveau en ébullition et les doigts produisant le même bruit qu’un levier de Remington qu’un imprimeur aurait brutalement décidé de brancher sur du 380 V, pour situer. J’ai tout de suite deviné la raison de cet énervement : l’abécédaire pour le cours de français, qui n’en était qu’à ses prémices. A rendre pour le lendemain, soit aujourd’hui. Sachant que le devoir en question était donné depuis… un bon moment. Voyant qu’elle répondait à peine à mon « Bonsoir, ça va ? », et n’osant la toucher de peur de me prendre une décharge, je suis redescendue préparer le dîner. La soirée allait être longue. Lire la suite