Mise en scène

DSCN6142b

 Il y a dix jours, c’était LE gros week-end attendu, préparé et un peu craint aussi : celui du gala de danse de fin d’année de notre association. Cette fois, pour ma deuxième année de présidence, mon niveau de stress n’a pas atteint les nuages comme l’an dernier, cela étant dû sans doute à une préparation militaire et l’implication énergique de chacune des membres. En plus de son rôle de vigile très persuasif à l’entrée, j’ai même réussi à embarquer Chérimari au montage du son la veille du spectacle. Et au démontage à l’heure avancée de la nuit une fois le show terminé. Seul mon petit discours au début de la soirée a encore rendu mes mains (et ma voix) tremblantes, bien entendu, il y a eu des détails de dernière minute à régler, la technique a provoqué quelques sueurs froides pour que tout soit prêt, mais globalement, vendredi soir, on était au taquet. Tellement que notre trésorière a trouvé ça louche : « on est TROP prêt, c’est pas normal ». Hahahahahaha, un fichu coup du sort allait malheureusement lui donner raison.

Le titre du gala était « la danse se met en scène ». Et notre professeur nous a encore bien gâtées : les chorégraphies étaient très belles, les accessoires judicieusement choisis (j’adore quand elle inclut des accessoires), les jeux de lumières s’accordaient parfaitement avec les costumes, c’était magique. Pourtant, Dieu sait qu’on doute du résultat, pendant les répétitions ! Le choix des musiques, très large comme toujours, de la B. O. d’Amélie Poulain (un de mes films préférés) à un concerto de violoncelles, de Ludovico Einaudi aux Spice Girls, en passant par un remix de fado, m’a donné le frisson plus d’une fois. Et ça a dû plaire, vu le nombre de retours enthousiastes reçus dès le premier soir.

Cette année, pour la première fois, Miniprincesse a rejoint le club des grandes, celui où on danse deux chorégraphies, comme Misspaillettes avant elle. En tout objectivité (évidemment), avec Chérimari, on s’est dit qu’elles avaient toutes les deux franchi un palier et qu’elles avaient bien progressé depuis l’année dernière. Elles m’ont surprise, l’une comme l’autre, à être aussi gracieuses et complètement à l’aise sur scène, je me suis régalée. J’ai eu le sourire jusqu’aux oreilles et les yeux qui piquaient un peu (heureusement qu’on est dans le noir dans le public) à chacun de leur passage. Clairement, je suis très fière d’elles ; on leur dit tellement souvent ce qu’on souhaiterait qu’elles fassent en mieux, en général, que je n’ai pas arrêté de les complimenter de tout le week-end. En y repensant, j’ai encore cette petite pique au cœur, témoin du souvenir des jolies choses…

DSCN6147b

  DSCN6161b

DSCN6136b

Samedi soir, comme si un vilain génie trouvait l’organisation trop lisse, juste au moment où j’ai pris le micro pour mon discours, paf, l’alarme incendie s’est déclenchée. Il a fallu gérer le stress des plus petites dans les coulisses, prêtes à monter sur scène et dont certaines commençaient à pleurer -« t’inquiètes, c’est un exercice, comme à l’école »-, trouver l’origine de l’incident, demander au public de bien vouloir patienter… Il a fini par aller prendre l’air et fait tourner le bar (à quelque chose malheur est bon) jusqu’à l’arrêt, enfin, de cette torture auditive au bout de 20 minutes. Personne n’a paniqué, (j’avoue avoir pensé tout de suite au feu), et les choses ont pu reprendre un cours normal au bout de trois quarts d’heure d’attente, ouf !

Résultat, le spectacle a terminé bien plus tard que prévu, et le temps de tout ranger, on s’est couché à 03:30, fourbus mais heureux quand même. L’édition 2015 restera malgré ce contretemps un excellent souvenir en famille, y’a plus qu’à resigner en septembre !

Publicités

3 réflexions sur “Mise en scène

  1. Pingback: La fête de l’école avec un petit goût d’avant-dernière dedans | Maman est en haut !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s