La maman de Miniprincesse, elle est blonde (pour de vrai)

DSCN6562

Vous connaissez cette sensation de vouloir soudainement, au beau milieu d’une situation très gênante, vous creuser un grand trou et disparaître de la surface de la terre pour ne pas avoir à subir le regard des autres ? Eh bien, globalement, c’est le souhait que j’ai fait silencieusement, en pleine classe, mardi soir, lors de la réunion de présentation de la 6ème. Ce qui a rajouté une honte supplémentaire à l’énorme tableau de chasse que je me traîne depuis des années, je ne suis plus à ça près. Mais resituons les faits.

Avant de partir je demande à Miniprincesse le chemin pour accéder à sa classe, située dans le bâtiment E. « Tu prends l’escalier E (logique), tu vas voir c’est marqué. » Je file à la réunion, déjà un peu à la bourre. En entrant dans la cour du collège, la directrice me demande la classe de ma fille, et me dit : « Ah mais non prenez donc l’escalier D, c’est plus simple, tout de suite à droite ! ». Ne voulant pas contester, je suis les indications, monte l’escalier, prend le couloir et entre dans la première salle que je trouve, jetant à peine un oeil au numéro de la salle. La réunion a déjà commencé, je m’assieds au bureau de Miniprincesse pour écouter les professeurs.

Tiens, c’est bizarre, le casier est un peu mal rangé, ça ne ressemble pas trop à ma fille (1er indice). Passons, et concentrons-nous sur ce professeur de… sport. Mais, je croyais que c’était une professeur ? Bon… poursuivons ; malgré une petite voix dans ma tête qui commence à me souffler : « 2ème indice« , et à instiller le doute. J’essaie de reprendre mes esprits et jette un coup d’oeil que j’espère discret à l’agenda de la maman assise à côté de moi, (on nous avait demandé d’apporter l’agenda de nos enfants pour y noter des informations) et étrangement, l’emploi du temps ne correspond pas du tout à celui de Miniprincesse. 3ème indice.

Je commence à me sentir mal, j’ai de plus en plus de difficultés à me fixer sur la voix des professeurs, qui se suivent, expliquent leurs attentes pour cette année, le programme, l’organisation de leurs cours.

Et arrive le coup de grâce. Le professeur que je devine être le professeur principal entre à son tour, s’installe au bureau sur l’estrade et la vérité éclate devant mes yeux : je me suis plantée de classe. Comment vais-je me sortir de ce bourbier ? Ebahie devant ma propre bêtise, (je me filerai bien des claques avec le premier classeur venu, mais j’ai peur que ça ne ruine définitivement ce qui me reste de dignité devant le corps enseignant), je tente de réfléchir froidement à une solution de repli. La petite voix devenue celle d’un instructeur de marines me crie maintenant « Repliez-vous, repliez-vous ! » Et si le professeur décide de faire l’appel des parents présents ? Et s’il doit distribuer des documents nominatifs à chacun ?

Il faut que je m’extirpe de cet enfer, vite.

J’attends donc la fin de l’intervention de la dernière prof (accessoirement la prof principale de Miniprincesse), pour m’éclipser avant de m’enterrer vivante sous le parquet de l’estrade, en passant devant tout le reste de la classe. Juste à ce moment-là, le professeur m’alpague : « Attendez, j’ai des infos à vous donner ! » Oh mon Dieu, mon cauchemar prend vie, j’essaie de murmurer discrètement (en rougissant)(sortez-moi de là) : « Non mais en fait, hum, c’est pas la peine, hein, je crois que je me suis trompée de classe, pourtant on est bien en E???? » « Oui, c’est la 6ème… » (il me prend pour une demeurée, je le vois à son regard). Je pouffe (JE POUFFE) de rire, je suis encore capable de faire pire que ce que je pensais : « Ah ben voilà, moi je cherchais la 6ème… » « C’est à côté. »

Balbutiant un remerciement, je m’empresse de sortir, sans m’empêtrer les pieds, pour rejoindre accompagnée de la bonne prof la classe de Miniprincesse. Où j’ai bien fait d’aller, car effectivement, elle a distribué des papiers nominativement.

J’en suis sortie vivante, et pour décompresser de cet intense moment de stress, qui aura duré la bagatelle d’une heure trente (j’ai le coeur solide), j’ai ri toute seule nerveusement en retournant à la voiture.

En racontant mes aventures à la maison, Miniprincesse s’est exclamée : « Ah nan mais Mamaaaaaaannnnn ! Je m’en doutais que tu te serais plantée ! » en éclatant de rire. J’ai pas fini d’en entendre parler..

De toutes façons, c’est pas ma faute, qui c’est qui m’a mal orientée dans la cour, hein ?

PS : ça me pendait au nez, cette histoire. La journée avait déjà mal commencé, car le matin, j’ai failli partir sans Miniprincesse, restée dans le garage alors que j’avais démarré la voiture, et que je commençais à prendre la route avec 2 z’enfants sur les 3. C’est Misspaillettes qui m’a arrêtée avec un : « Mais, Miniprincesse ??? »; et moi de dire, assez brute en plus : « Quoi Miniprincesse ? » tout en voyant quelque chose qui s’agitait dans mon rétro : ma fille, courant en sortant du garage pour rattraper la voiture. Je n’avais même pas vu qu’elle n’était pas dedans.

La rentrée, c’est épuisant. Promis, je serai sage à la réunion de 4ème la semaine prochaine.

Advertisements

11 réflexions sur “La maman de Miniprincesse, elle est blonde (pour de vrai)

  1. Hi! Hi! J’imagine le grand moment de solitude quand ça a fait tilt dans ta tête!

    Tu as le memmoniak pocket cette année! Même agenda pour moi depuis 3 ans :))

  2. trop drôle !! jOn devrait faire une équipe de blondes car hier matin par exemple j’ai pris la quatre voies de Rennes pour aller à Redon ! je m’en suis aperçue quand je suis arrivée à Crevin ! Je n’ai pas eu de témoins dans ma voiture donc j’ai sauvé ma réputation de blonde à la maison. :)) .

  3. Chère C. Cela fait très, trop longtemps que je n avais pas laissé de commentaire mais là il est plus que de mon devoir de te soutenir dans ta détresse ! Moi AUSSI je me suis trompée de salle a la réunion de 6 ème au bojt d une heure 1/4 et Lylou était avec moi en plus ! Et je ne savais pas non plu comment m en défaire. Llou me diasait sans cesse : mais maman demande ! Il faut le dire ! J ai aussi poliment attendu la fin du discours du 4 ème prof et quand il a demandait : vous avez des questions ? J ai levé le doigt et j ai dit : on est dans la 6 ème G ou H ? Bien sûr on était dqns la mauvaise classe ! La honte ! J ai pesté en retorquant quec était quand même mal organise et qu ils auraient pu mettre une affiche sur la porte !
    En fait, ce n est pas de notre faute ! C est tout simplement SOMMES des mères que dis je : DES FEMMES TRÈS organisées dans notre quotidien et nous ne supportons PAS DU TOUT le manque d organisation c est tout !!! C est quoi hein franchement : un bout de papier A4, un marqueur et un bout de scotch pour mettre une affiche sur une porte ?surtout dans un collège ! Hein ? Non mais ! Une feuille A4, un marqueur et un peu de scotch ! Se faire une réputation de mère complètement à l ouest alors que c est à EUX de mieux s organiser c est tout ! Nous sommes des incomprises, car nous sommes trop PARFAITES C et ça leur fait peur ! Pire : ils sont jaloux ! Et nous rendent des pièges ! Moi je te comprends C. Et OUI nous sommes PARFAITES !!!!!! Sur ces belles paroles, je te souhaites une douce nuit salutaire ! Et me réjouis de vous revoir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s