Juin, le mois fantôme

https://scontent.cdninstagram.com/t51.2885-15/s640x640/sh0.08/e35/13277780_1032021453533150_1366776731_n.jpg?ig_cache_key=MTI2Mzk4MjIwMTAyNzI3MDM3MA%3D%3D.2

Mais où est passé Juin ? Ce fourbe est déjà fini alors qu’on a eu droit à quoi, 3 heures d’ensoleillement à tout casser ? La déprime n’est pas loin, je pense que quelque part, dans une autre vie, on a dû tous être très méchants dans cette partie de la France, au nord d’une ligne La Rochelle-Metz (c’est ce que dit Louis Bodin tous les matins pour, le pauvre, essayer de nous vendre une météo plus sinistre tu meurs)(guess what ? C’est là que j’habite)(avec Chérimari on est à deux doigts de vendre la maison pour déménager à Marseille), pour avoir droit à la pire mousson que cette moitié du pays ait jamais connue. Lire la suite

Bonne fête Mamaaaaaan !

Dimanche dernier, je ne m’attendais pas particulièrement à être fêtée, même si une petite attention fait toujours plaisir. Timouton m’avait annoncé avec une petite moue mi-déçue mi-résignée la semaine précédente : « Ben désolé, hein, mais en fait on va préparer un cadeau-des-parents, donc je te le donnerai plus tard ». Puis au moment de préparer ses affaires le soir, il m’a demandé des pots de yaourts en verre, qui ont voyagé toute la semaine dans le cartable. C’est mal barré. Heureusement je peux toujours compter sur les bonnes intentions de nos belettes, qui se sont discrètement éclipsées samedi pendant notre tournée à la jardinerie du coin, afin de m’offrir ce joli mug et du thé très parfumé dimanche matin au petit déjeuner. La fête des mères était sauvée. Lire la suite

Retour au bercail et hamburgers au gorgonzola et échalotes confites

Diantre ! Quasiment trois semaine sans un billet, sans compter celui d’avant-hier, on pourrait se demander s’il y a des survivants par ici ! « Est-ce que quelqu’un m’entend ? »* Je crois que cela ne m’était encore jamais arrivé, même pendant les vacances d’été. Cette pause a été le résultat cumulé de plusieurs raisons, que je vais vous énoncer ci-après si vous le voulez bien.

Non que je doive me justifier quant au silence radio du blog depuis quelque temps, mais je trouve un peu difficile de balancer le premier vrai billet de l’année sans la moindre explication… Lire la suite

Dimanche campagne

DSCN6778

Il y a quinze jours commençait un regain d’été indien, qui a repoussé à plus tard la sortie des écharpes et des manteaux. Ce dimanche-là il faisait tellement beau qu’il aurait été criminel de rester enfermés. Alors après avoir argumenté quelques minutes avec les z’enfants qui eux, passeraient bien leurs journées à l’intérieur (parfois je me demande quelle drôle d’idée nous avons eue d’investir dans une maison + jardin il y a 12 ans, un appartement leur aurait aussi bien convenu)(quoique, vu le niveau sonore dont ils sont capables, souvent, je me dis qu’on aurait eu des soucis de voisinage, non une maison et un jardin finalement, c’est mieux), et malgré des arguments sans fondements, du style : « mais pourquoi on va se promener ? » Décodage : je veux finir mon épisode de Grey’s Anatomy/Flash/de discuter sur Instagram avec les copines, « marcher ? J’aime pas marcher, c’est pour les papys et les mamies ! » Décodage : vlan dans ta face pour te rappeler que tu es bien installé dans la génération parents relous nés au siècle dernier, « mais qu’est-ce qu’on va faire ? » « Ben marcher, tiens ! » Décodage : je suis perdu sans mon iPod/mes Lego/mon livre, les dimanches c’est trop nul, j’ai dit « ouste, tout le monde dehors ! ». Et je viens probablement de taper la phrase la plus longue du blog. Lire la suite

Biarritz 15 jours d’arrêt

DSCN6497

On est entré officiellement dans l’automne, qui figure en avant-dernière position dans mon ordre de préférence des saisons. C’est dire si je suis ravie de tirer déjà un trait sur l’été, bien trop court à mon goût,  et encore plus bref cette année que les précédentes. Enfin je crois que je dis ça tous les ans à cette période, cependant l’idée de remettre des chaussures fermées et des manches longues pendant les 9 prochains mois me file un bourdon pas possible. Ajoutez à ça l’indispensable switch de dressing sans arrêt remis à plus tard, et l’incontournable renouvellement des manteaux/chaussures d’hiver pour toute la famille qui approche à grands pas, et là vous m’avez déjà perdue. Lire la suite

On reprend du service ! {rentrée 2015}

DSCN6499Alors cette rentrée ? C’était LA question récurrente sur nos portables et notre messagerie cette semaine. L’événement attendu avec autant d’excitation que de « pas envie » (selon les jours, et selon le/la concerné(e)) a fini par arriver. Pour ma part je n’en étais pas mécontente, ça commençait à tourner en rond à la maison, allez zou, au boulot ! Lire la suite

Mise en scène

DSCN6142b

 Il y a dix jours, c’était LE gros week-end attendu, préparé et un peu craint aussi : celui du gala de danse de fin d’année de notre association. Cette fois, pour ma deuxième année de présidence, mon niveau de stress n’a pas atteint les nuages comme l’an dernier, cela étant dû sans doute à une préparation militaire et l’implication énergique de chacune des membres. En plus de son rôle de vigile très persuasif à l’entrée, j’ai même réussi à embarquer Chérimari au montage du son la veille du spectacle. Et au démontage à l’heure avancée de la nuit une fois le show terminé. Seul mon petit discours au début de la soirée a encore rendu mes mains (et ma voix) tremblantes, bien entendu, il y a eu des détails de dernière minute à régler, la technique a provoqué quelques sueurs froides pour que tout soit prêt, mais globalement, vendredi soir, on était au taquet. Tellement que notre trésorière a trouvé ça louche : « on est TROP prêt, c’est pas normal ». Hahahahahaha, un fichu coup du sort allait malheureusement lui donner raison. Lire la suite

Douche froide

DSCN6107On dit parfois : « le hasard fait bien les choses ». Pour ma part, je ne crois pas au hasard, et je préfère penser qu’une certaine partie de notre vie est plutôt prise en main par le destin, malgré nos infatigables efforts pour tout contrôler. Ma grand-mère elle parlait de « providence », chacun son truc. Un exemple ? Mais volontiers. Lire la suite

Tête de pioche

DSCN6089Parfois, je me dis que les enfants ont un sixième sens pour nous faire culpabiliser, nous parents (et peut-être encore à plus forte raison, les mamans), dès que nous prenons un peu de temps pour nous. Citons par exemple (complètement  par hasard), ma soirée de vendredi dernier.  Lire la suite

Bons baisers de Carnac

Pour ce dernier grand week-end de mai, nous sommes partis à Carnac en famille. Et comme on s’était dit avec Chérimari que trois z’enfants ce n’était pas assez, on a embarqué aussi leurs cousines (grands fous que nous sommes), en garde chez nous. On a écumé les campings du coin il y a quelques semaines pour trouver l’endroit idéal, et surtout répondre au critère principal de la marmaille : UNE PISCINE ! Puis en attendant le départ samedi matin, on a jeté des sorts pour que le ciel soit clément, mais en tablant sur le Morbihan et son micro-climat, j’avais limité les risques ! Lire la suite